Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Assou-Ekotto : « Je peux jouer en 9 et demi si besoin »

Très détendu et rieur, Benoît Assou-Ekotto a été officiellement présenté à la presse ce matin. Souriant et à l’aise au jeu des questions-réponses, l’international camerounais a accepté le challenge messin plutôt que de se laisser attirer par les sirènes des pays exotiques.

« La grave blessure de Matthieu Udol nous obligeait à réagir vite. C’est ce que nous avons fait avec l’arrivée de Benoît. » Philippe Gaillot, le directeur général adjoint du FC Metz se devait d’agir après les blessures conjuguées d’Udol pour plusieurs mois, de Signorino pour la réception de Lille et celle de Balliù durant le match contre les Dogues. « Même si le jeune Nicolas Basin a fait une bonne rentrée, hormis ses 2-3 premiers ballons, on se devait d’avoir deux latéraux côté gauche car Balliù dépanne seulement, explique Philippe Hinschberger. Nous avons pris Benoît Assou-Ekotto pour jouer arrière gauche et pour qu’il apporte sa grande expérience au groupe. »

 

Formé à Lens et joueur de Tottenham entre 2006 et 2015, Benoît Assou-Ekotto avait retrouvé la France l’an passé, du côté de Saint-Etienne. « J’ai passé une belle saison à l’ASSE, explique le joueur de 32 ans. Ca fait plaisir de découvrir un groupe qui vit bien et qui permet de jouer dans de bonnes conditions. » Non renouvelé, Assou-Ekotto a signé un bail d’un an avec les Grenats. « Je pouvais partir dans un pays exotique mais j’ai apprécié le projet exposé par le club. Je n’ai jamais joué le maintien et ce défi me tentait. J’ai redécouvert la L1 avec plaisir cette année et je voulais prolonger le plaisir. Je suis content d’être là. »

 

En concurrence directe avec un autre joueur expérimenté, Franck Signorino, l’international camerounais (23 sélections) se délecte déjà du mano à mano avec l’ancien Rémois. « La concurrence, j’adore ça. J’ai eu beaucoup de concurrence à Tottenham et cela ne m’a pas empêché de jouer. La concurrence est saine et elle sera bonne pour le groupe et le coach. C’est aussi pour ça que je suis là. » Pas encore apte après 3 mois d’inactivité, l’ancien Spurs vient à Metz pour jouer arrière gauche et non défenseur central. « Je peux jouer 9 et demi si besoin », glisse-t-il plein de malice à son nouveau coach, Philippe Hinschberger.

 

Un défenseur central est encore recherché et Philippe Gaillot a confirmé que Bisevac ou Fanni faisaient partie des joueurs encore en lice. « J’espère conclure un deal d’ici 3-4 jours. » Et ce pourrait être la dernière recrue. « Sauf opportunité intéressante de dernière minute. » A suivre.

Photo : Moselle Sport - Article publié le 17 août 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité