Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Antonetti : « Remonter en L1 est l’étape la plus difficile »

Présenté officiellement à la presse en milieu d’après-midi ce mercredi, Frédéric Antonetti a partagé son enthousiasme à reprendre les rênes d’un club professionnel, un an et demi après sa dernière mission à Lille. Il est conscient de la difficulté de la mission tout en étant optimiste sur la suite. Présentation.

 

Difficile de manquer le sourire du président Bernard Serin au moment d’ouvrir la conférence de presse de présentation de Frédéric Antonetti. « On ne le présente plus, entame le patron messin. Frédéric aurait pu nous rejoindre en octobre, mais ça ne s’est pas fait. Frédéric rejoint un projet solide avec un contrat de trois ans, qui nous mènera, je le souhaite, vers la L1 le plus rapidement possible. »

 

Frédéric Antonetti, lui, ne s’est pas caché devant la mission difficile qui lui incombe. « Metz sera en Ligue 1 très bientôt. Quand ? Je l’espère en mai prochain. Si ce n’est pas le cas, ce sera dans deux ans, je ne sais pas. Mais je vais tout mettre en œuvre pour le faire le plus rapidement possible. Je sais par expérience que remonter en Ligue 1 est l’étape la plus difficile. » Libre depuis son éviction de Lille en novembre 2016, le coach corse s’était mué, l’espace de dix-huit mois, dans la peau du consultant vedette du Canal Football Club sur Canal +. « Cette expérience télévisuelle m’a plu et m’a permis de prendre des cours de communication en accéléré. J’ai eu des propositions de pays étrangers (Chine, Qatar, Emirats, Maghreb), de sélections nationales, de bons clubs de L1 en difficulté en championnat et de la moitié des clubs de Ligue 2. Je voulais un projet qui me correspondait avec des gens de confiance et ce fut le cas avec Bernard Serin, Frédéric Arpinon, Philippe Gaillot. C’est une aventure humaine et collective surtout. Le FC Metz représente énormément de choses pour moi qui suis dans le foot depuis plusieurs dizaines d’années. Metz est une place forte de la L1, je l’ai d’ailleurs souvent dit sur Canal +. Je veux participer à cette remontée. Et tenter de placer cette équipe où elle devrait être logiquement, entre la 7e et la 14e place chaque année en L1. »

 

Arrivé avec son fidèle adjoint, Jean-Marie De Zerbi, Frédéric Antonetti pourra compter sur Alexandre Oukidja (ex-Strasbourg) et Marvin Gakpa (ex-Quevilly-Rouen) mais plus Thomas Didillon (Anderlecht), ni Nolan Roux ou encore Eiji Kawashima. « Kawashima a été un gardien exemplaire, a souligné Bernard Serin. Mais il n’a pas bien supporté, comme Thomas Didillon d’ailleurs, cette dernière saison au poste de numéro 1 bis. On lui souhaite bonne chance pour la suite. » Laurent Jans,  joueur luxembourgeois de 25 ans appartenant à Beveren (Belgique) intéresse fortement les Grenats. Frédéric Antonetti l’a confirmé.

Photo : Moselle Sport - Article publié le 13 juin 2018

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité