Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

A Brest pour le réveil ?

Après trois matchs sans victoire et surtout une déconvenue évitable à domicile contre le dernier de Ligue 2, Nîmes, le FC Metz repart demain à l’assaut du championnat de Ligue 2 avec un déplacement toujours périlleux à Brest. Pour les hommes de José Riga, outre briser cette spirale, c’est aussi l’occasion de ne pas se laisser distancer par les premiers de la classe. Tonnerre de Brest.

La semaine dernière, on a vu pour la première fois de la saison l’habituel calme José Riga monter dans les tours. A juste titre. Menant au score contre la lanterne rouge, les Messins s’étaient vu rejoindre puis dépassés par des Nîmois qui ne volaient pas leur victoire. « C’est une première que j’aurais voulu éviter, expliquait José Riga après la défaite. La défaite ne me rend jamais heureux. Mais surtout dans un contexte, un scénario où nous voulions nous remettre droit. C’est décevant, surtout devant le public. Maintenant, il y a 2 façons de faire. Ou on pleure jusqu’au prochain match, ou on se remet au travail demain. Je reste persuadé que Metz fera quelque chose de très bien dans ce championnat, mais il faut trouver les raisons. »

A Brest, 8e de Ligue 2, et qui sort d’une défaite au Red Star la semaine dernière, le FC Metz se devra de remettre la machine en route au risque de commencer une période compliquée, après un début de saison réussie. « Les gars ne se cachent pas derrière des excuses pour expliquer la défaite à domicile contre Nîmes, explique Christian Jougleux, journaliste au Républicain Lorrain. Ils expliquent qu’ils se sont relâchés en deuxième mi-temps en se disant que c’était la lanterne rouge et qu’ils menaient au score. Ils n’ont pas prêté attention aux alertes qui étaient apparues auparavant. Ils ont été sanctionnés et avouent en tout cas que ça remet les idées en place. »

Pour gagner, il faudra marquer. Et pour marquer, il faudra que les attaquants soient performants et pour le moment, ni Emmanuel Mayuka (1 but), ni Juan Falcon (0 but) et ni Amido Baldé (0 but) n’ont été brillants. Pour rappel, le deuxième meilleur buteur du club est Gaétan Bussmann… parti depuis à Mayence.  Alors, à quand le réveil ?

Photo : Moselle Sport - Article publié le 2 octobre 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité