Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz sans réaction

Moins en verve que face au PSG, les Messins n’ont pas pu résister à la révolte marseillaise emmenée par André-Pierre Gignac (0-2). Fatalistes, les Grenats ont quasiment les deux pieds en Ligue 2.

Lors de ce match, il y avait une classe d’écart. Face à des Marseillais pourtant en crise et restant sur quatre défaites consécutives en Ligue 1, les Messins n’ont pas su trouver les armes pour réellement inquiéter des Olympiens solides et appliqués. A trois journées de la fin, 8 points séparent toujours Metz et le premier non relégable. Mission impossible.

Ce qu’on a aimé…

– Pas grand chose en fait… Metz a été trop spectateur et pas assez combatifs.

Ce qu’on a moins aimé…

– La sortie de Ferjani Sassi (encore) à l’heure de jeu, comme au Parc des Princes alors qu’il était loin d’être le plus discret au milieu de terrain.

 

– La fébrilité d’Anthony Mfa Mezui (encore) sur l’ouverture du score de Gignac. Il percute Palomino sur sa sortie aérienne et lâche le ballon sur Gignac. Encore une boulette qui coûte cher.

 

– Le manque cruel d’occasions pour les Grenats. Bouna Sarr, plutôt en forme ces temps-ci, a trop tenté de faire la différence tout seul, sans y parvenir.

Photo : DR - Article publié le 4 mai 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité