Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

10 raisons de croire en la victoire facile contre Paris

A chaque déplacement du PSG, c’est la même ritournelle… Le public s’enthousiasme, les locaux s’inquiètent et Paris vient en détente en Province. Alors, si Paris est invaincu depuis le début de saison (seul club européen avec Chelsea), voici dix bonnes raisons (ou pas) de croire en la victoire facile de Metz contre l’ogre parisien.

1- Pas la peine de crâner les Parisiens, Saint-Symphorien est imprenable cette saison (4 victoires et 2 nuls), et ce n’est pas Jean-Christophe Bahebeck qui va venir chambouler tout ça.

 

2- Zlatan a préféré être forfait pour France-Suède (1-0) au Stade Vélodrome de Marseille afin de se préserver pour jouer Metz-PSG à 100% de ses moyens. Il a peur le Zlatan, il flippe sa race même.

 

3- En plus, Guido Milan l’attend de pied ferme depuis le début de saison. Et Zlatan le sait. Guido Milan. Mais si, l’Argentin. Non, pas Demichelis. Guido Milan ? Un grand à queue de cheval ? Tu ne vois pas ? Bon…

 

4- Edinson Cavani est en manque cruel de confiance… même si il a marqué lors de ses 5 derniers matchs toutes compétitions confondues. Alors que nous, on a plusieurs joueurs en pleine bourre. Il y a Guirane N’Daw, buteur en amical contre Charleroi, qui est à 1 but en 1 match (et ouaiiiiis) et Kwame Nsor qui n’a pas joué un match sans marquer. Il n’a surtout pas joué un match, mais du coup, il est à 100% de réussite (et paf, dans ta face Lavezzi !)

 

5- Jérémy Choplin a annoncé, dans le Républicain Lorrain cette semaine : « « Je n’ai pas été impressionné par le PSG et je ne le serai pas vendredi soir. » Tu as raison Jérémy, quand tu jouais à Bastia, tu avais pris 4-0 à domicile et 3-1 au Parc. 7 buts en deux confrontations mais il t’en faut plus pour t’impressionner toi. Des guerriers je vous dis. Ce sont des GUERRIERS !

 

6- Faut-il rappeler que NOUS, on a tapé l’Olympique Lyonnais (2-1) au stade Saint-Symphorien lors de la 4e journée alors que le Paris Saint-Germain, deux semaines plus tard, a fait match nul contre ce même OL au Parc des Princes. Donc si on bat une équipe qui a fait match égal avec l’autre, on doit battre Paris. CQFD.

 

7- Albert Cartier n’a rien à envier à Laurent Blanc. Ils ont tous deux été champion de France l’été dernier. La division ? on s’en fout, c’est un détail. Charismatique notre Albert. Et en plus, c’est lui qui fait l’équipe, pas le Prince. Et paf !

 

8- La dernière victoire du PSG à Metz remonte à 2003 (0-1, but de Jérôme Leroy), il y a 11 ans. Entre temps, Metz a gagné deux fois et fait un nul. La bête noire qu’on vous dit. La bête noire !!!!

 

9- C’est souvent le PSG qui vient piocher dans notre effectif pour se renforcer (Bocandé, Séchet, Calderaro…) et non l’inverse. On a réfléchi à recruter Ibrahimovic ou Lucas cet été. Mais on s’est dit qu’ils ne s’adapteraient pas bien au club, plus familial que business. Alors on a opté pour Maïga et Krivets. Modeste et malin. Double qualité. Dans tes dents Paris.

 

10- Le stade sera plein et les supporters seront à fond derrière leur équipe. Et ça, ça peut largement suffire à faire vaciller le PSG. Rappelle-toi Eric Hassli en 2000 ou Szabolcs Huszti en 2006. Et bientôt Malouda 2014.

Ceci est un article parodique ayant pour vocation de parler de façon légère d’un sujet. Et non une volonté gratuite de se moquer de qui que ce soit.

Photo : DR - Article publié le 19 novembre 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité