La Pologne par Raphaël Mrozek (coach du MAC Volley)

Date : 10 avril 2020 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Mon enfance


« Je suis né à Krosno, dans le sud-est de la Pologne, pas très loin de la frontière avec la Slovaquie. J’ai de très bons souvenirs de mon enfance, à jouer avec les copains dans la neige lors des grands hivers. J’ai reçu une éducation plutôt stricte où le respect est une valeur importante aux yeux des Polonais. Il n’est pas question de manquer de respect aux parents, aux personnes plus âgées et encore moins aux professeurs. J’ai été à l’école française et j’ai donc été confronté à deux types d’éducation. Ce fut très enrichissant. Nous avons quitté la Pologne lorsque j’avais 6-7 ans pour rejoindre la France. Mon père était volleyeur professionnel et il a reçu une offre d’entraîneur-joueur du club de Nationale 3 du GSAP Paris qu’il a acceptée. »

 

La vie en Pologne

« Nous avons une réputation assez sévère vue de l’Europe occidentale. Nous paraissons froids et distants et ce n’est pas vraiment une légende (rires). Disons que c’est une façon d’être méfiant, de ne pas laisser quiconque pénétrer son foyer sans être connu. Mais après avoir sympathisé avec eux, les Polonais sont très généreux et sont capables de tout donner. C’est une mentalité proche des voisins de l’Europe de l’Est comme les Tchèques ou les Slovaques. Il ne faut pas y voir un côté désagréable mais juste de la timidité et de la méfiance. Nous sommes très accueillants, rassurez-vous (sourire). »

 

La gastronomie

« Nous mangeons beaucoup de cochon et l’un des plats les plus connus de Pologne est le schabowy (photo), qui est un plat à base de filet de porc, pané dans l’œuf, servi avec des pommes de terre et de l’aneth. Les soupes sont légions également et nous raffolons également de la pierogi, des raviolis farcis à la viande, aux choux ou au fromage. Il y a également le salatka, une macédoine de légumes, ou encore le golabki qui est composé de feuilles de chou farcies à la viande et au riz, cuits dans un bouillon. Niveau boisson, nous n’avons pas de spécialités à proprement parler, nous consommons essentiellement de la vodka et de la bière en alcool. »

 

Le sport

« Le volley-ball est le sport national, il y a un engouement particulier pour l’équipe nationale, championne du monde 2018 chez les garçons et 5e des derniers JO de 2016. La légende vivante du volley-ball en Pologne est Piotr Gruszka, recordman des sélections et champion d’Europe en 2009. Le football prend aussi beaucoup de place chez nous, avec d’anciens grands noms du ballon rond comme Lato ou Boniek et aujourd’hui avec Robert Lewandowski (photo), l’attaquant du Bayern Munich. Nous avons eu d’autres stars dans d’autres disciplines comme Adam Malysz (saut à ski), Andrzej Golota (boxe), Agnieszka Radwańska (tennis) ou encore certains athlètes comme Pavel Fajdek (lancer de marteau). Mais le sport en vogue en Pologne est le speedway, course motocycliste se pratiquant sur un circuit court de forme ovale et sur une piste cendrée. Le meilleur du monde est Polonais et s’appelle Bartosz Zmarzlik. »

 

Le tourisme


« Il faut venir dans le Sud-Est ! En plus d’être chez moi, c’est la plus belle région de Pologne. Il y a la ville merveilleuse de Cracovie, la colline de Wawel, l
es mines de sel de Wieliczka ou encore faire une descente en radeaux dans les gorges de Dunajec (photo). Vous pouvez aussi venir visiter la station de ski de Zakopane, aux pieds des Tatras, notre Courchevel polonais. Vous pouvez aussi faire un saut dans la capitale, Varsovie, même si elle devenue très touristique et pas forcément typique de la Pologne. »

 

Le climat social

« La Pologne actuelle est divisée en deux camps politiques (le PiS, le parti national-conservateur et le PO, le parti libéral-conservateur, NDLR) et le président actuel, Andrzej Duda, qui fait partie du PiS, est plutôt bien vu par la population. Depuis l’adhésion à l’Union européenne en 2004, le pays a beaucoup évolué, plus vite que l’Espagne par exemple. Le développement économique ne s’est pas ralenti et même si le salaire moyen n’est pas très élevé (900 euros bruts, NDLR), les Polonais ne vivent pas dans la pauvreté. Ils sont très patriotiques et fiers de leurs racines. »

 

Zoom sur la Pologne

Population : 38 413 139 habitants (2018)

Densité : 123 hab/km2

Capitale : Varsovie

Superficie : 312 679 km2



Articles similaires

Sarrebourg, terre de volley assis

Grand acteur du développement du volley assis en Moselle, le club de volley-ball de Sarrebourg...

En savoir plus

Le TFOC fait sa rentrée

Promu en Ligue A féminine cette saison, le TFOC a pour ambition de pérenniser sa place parmi...

En savoir plus

« Une page se tourne »

Relégué en fin de saison dernière en Division Elite, le TFOC Volley-Ball n’est pas parvenu à...

En savoir plus