Le TFOC fait sa rentrée

Date : 21 août 2019 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Promu en Ligue A féminine cette saison, le TFOC a pour ambition de pérenniser sa place parmi l’élite, après deux ans en DEF. Un recrutement conséquent, des retouches et des prolongations, Terville-Florange se prépare pour être fin prêt le 5 octobre, pour la 1re journée à Nantes. Zoom sur les nouvelles têtes mosellanes.

 

Kylie Pickrell, l’envol

Son joli sourire a déjà séduit plus de 8 900 followers sur Instagram. Il faudra maintenant convaincre, sur le terrain, ses coéquipières et son coach, Romain Pitou, qui misent sur elle pour être le parfait complément de Margaux Bouzinac, l’internationale française, au poste de passeuse. Toute récente diplômée de l’université de North Caroline State, Kylie Pickrell a d’abord fait un passage à l’université d’Arizona State avant de partir en Caroline du Nord. Jeune joueuse prometteuse, il faudra vite qu’elle s’adapte à la vie à l’étranger et surtout aux exigences de la première division française.

 

Ashlyn MacGregor, l’ambitieuse
Autre recrue américaine, Ashlyn MacGregor est originaire de Floride mais a fait ses gammes dans l’université du Maryland. A 24 ans, elle tente sa première aventure à l’étranger en se rendant en Suède, à Gislaved, où elle termine meilleure centrale de la phase de play-off. 1m87, dense physiquement, elle a très envie de s’imposer dans le championnat de France. Elle sera en concurrence, au poste de centrale, avec Mariam Sidibé et Eliise Hollas, qui sont restées au TFOC cette saison.

 

Courtney Schwan, la confirmation
Malgré son jeune âge (22 ans), Courtney Schwan a déjà roulé sa bosse en Europe. Formée à l’Université de Washington, la réceptionneuse attaquante signe en Italie, à Lardini Filottrano en 2018, puis au Sigel Marsala, en Sicile, clubs de Série A1 et A2. Elle a tiré tout le groupe sicilien vers un maintien qui apparaissait compliqué en play-down. Très très stable en réception, Schwan possède un jeu très complet à l’attaque et devrait être l’un des rouages importants de la formation mosellane cette saison.

 

Julia Kavalenka, la globe-trotteuse
Âgée de 20 ans, la nouvelle pointue du TFOC a déjà joué dans trois pays européens différents avant d’atterrir cet été en France. Dans son pays de naissance – que son nom ne peut faire deviner – au Portugal, mais aussi en Pologne et dernièrement en Série A1 italienne, à Bosca San Bernardo Cuneo. Grande, 1,92m, Julia n’a pas réussi à obtenir le temps de jeu nécessaire et tentera de l’avoir en Moselle. Un potentiel important, à confirmer cependant.

 

Anastasiya Gorelina, l’expérimentée 
Ouzbek de naissance, Anastasiya est pourtant allée faire ses études aux USA et c’est à l’université de Syracuse que la poste 4 s’est formée. Durant quatre années, la joueuse de 25 ans a développé de bonnes qualités sur le front de l’attaque, avec sa grande taille (1,90m) mais devra sûrement faire ses preuves en réception.

 

 



Articles similaires

« Une page se tourne »

Relégué en fin de saison dernière en Division Elite, le TFOC Volley-Ball n’est pas parvenu à...

En savoir plus

TFOC : Claire Lebreton, un cap à passer

Deuxième passeuse de l’équipe derrière Margaux Bouzinac, Claire Lebreton a rejoint...

En savoir plus

Getter Laar – Polina Bratuhhina : Baltes de match

Elles ne s’étaient jamais rencontrées malgré le peu de distance qui les sépare. L’une est...

En savoir plus