À l’US Open, c’est Ugo délire !

Date : 28 août 2018 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Le tennisman messin, Ugo Humbert, a réussi l’exploit de se qualifier pour le deuxième tour de l’US open où il sera opposé à Stan Wawrinka ! Le Mosellan, issu des qualifications, a réalisé un premier tour très solide face à l’Américain Collin Altamirano.

Le conte de fée d’Ugo Humbert (20 ans, 139e mondial) débute magnifiquement. S’il fut impeccable lors des qualifications (un set perdu en trois matches). il a également bien géré son premier tour face à un autre qualifié, l’Américain Collin Altamirano (22 ans, 345e) en 2h18 (6-3, 7-6[4], 6-3). « Après le match je n’ai pas trop réalisé, explique Ugo Humbert. C’est mon premier Grand Chelem, premier tableau. Je suis très heureux et fier de moi surtout. J’ai beaucoup travaillé pour ça. Voir que ça paye, ça rend fier. C’est une récompense. J’arrive à progresser. J’ai bien aimé la gestion de mon match, émotionnelle et au niveau du jeu. J’ai bien commencé en menant 6-3, 2-0. J’ai eu une baisse au deuxième set. Je savais que c’était important de rien lâcher à ce moment-là, surtout au tie-break quand je suis mené 4-1. A deux sets zéro, j’ai réussi à me relâcher un peu plus. J’ai joué au tennis et j’ai fait ce que je savais faire de mieux. Je n’ai pas paniqué, je savais que ça pouvait être normal d’avoir des baisses. J’ai essayé de stabiliser mon niveau de jeu. Pour finir le match j’étais tranquille. Vous dites que c’est jouable parce qu’il est classement 300 et quelque, mais on ne joue pas un classement, on joue un joueur. J’ai juste essayé de faire ce que je fais de bien. » 

Mais le plus beau reste à venir avec un deuxième tour qui le fera entrer dans une autre dimension. Car ce n’est rien de moins que Stan Wawrinka qui se dresse maintenant face à lui. Bien que 101e mondial, le Suisse vaut bien plus que ce classement résultant d’une longue blessure, preuve en est, le Suisse a sorti le n°8 mondial Gregor Dimitrov au 1er tour… « Je suis serein, je suis calme et surtout je prends du plaisir, c’est génial de jouer un Grand Chelem. » Pourvu que ça dure.



Articles similaires

Francesca Schiavone sera au Waves Open 57

Pour sa 20e année de professionnalisme, l'Italienne Francesca Schiavone sera présente à...

En savoir plus

Waves Open 57 : Parmentier réalise le doublé

Vainqueur de la Tunisienne Ons Jabeur en finale de l'édition 2017 du Waves Open 57, Pauline...

En savoir plus

Waves Open 57 : les choses sérieuses commencent !

Les têtes de série débarquent à Moulins-lès-Metz ! Pauline Parmentier, Virginie Razzano et...

En savoir plus