PHILIPPS Chris

Club : Preussen Münster (Allemagne)

Date de naissance : 8 mars 1994

Lieu de naissance : Witz (Luxembourg)

Biographie


21 octobre 2013. Brest. Stade Francis-Le-Blé. Ce jour-là, le FC Metz se présente en Bretagne pour le compte de la 11e journée de Ligue 2. Ahmed Kashi suspendu, Albert Cartier décide, contre toute attente, de titulariser un jeune joueur luxembourgeois de 19 ans dans l’entrejeu messin. Chris Philipps, formé au FC Metz et arrivé au centre de formation lors de l’été 2007, entre par la grande porte. Après 19 minutes jouées à Boulogne-sur-Mer lors de la dernière journée de National, l’an passé, devenant ainsi le 13e joueur du Grand-Duché à porter le maillot messin en championnat. Plus qu’une fierté, une reconnaissance. « Ce fut une sacrée surprise que de débuter ce match, se souvient le jeune milieu de terrain. Je n’avais pas d’appréhension particulière. Juste la volonté de faire ce que mon coach voulait de moi. Mes coéquipiers, Romain Rocchi, Johann Carrasso et Diafra Sakho en tête, m’ont beaucoup aidé sur le terrain. J’en garde un grand souvenir. » Pour ce gamin un brin débonnaire, c’est l’aboutissement d’une année forte en émotion : signature de son premier contrat professionnel en avril, première apparition en pro en mai, obtention du bac ES en juillet et première titularisation en octobre. 2013, pour le meilleur. « C’est vrai que cette année a été riche en émotion, relève le natif de Witz, dans le nord du Luxembourg. Après l’obtention de mon bac, je me suis senti libéré et cela m’a permis de me concentrer à 100 % sur mon football. Et le travail a payé puisque j’ai eu la chance de jouer à trois reprises lors de la première partie de saison. »

Une première licence à Harlange avant de jouer une saison à Ettelbruck, et le jeune Chris Philipps incorpore les sélections de jeunes du Grand-Duché. Repéré par le FC Metz lors d’un match entre les U13 de la sélection luxembourgeoise et du FC Metz, Chris Philipps rejoint le centre de formation en 2007. Il débute en championnat U17 sous la houlette de Jean-Robert Faucher avant de connaître son premier couac. « Nous jouions la phase finale du championnat avec le PSG, Lyon et Le Havre. Après nos deux premiers matchs, nous avons été disqualifiés car je n’étais pas qualifié pour jouer cette phase. Cela a été un coup dur. » La saison suivante, Chris Philipps passe dans les mains d’Olivier Perrin avec les U19 avant de jouer avec la CFA2 à partir de 2012, suite à la descente des pros en National. « J’ai beaucoup progressé avec Olivier Perrin et José Pinot. J’ai notamment progressé dans mon état d’esprit car j’étais trop sûr de moi et je n’avançais pas. Cela a fini par payer. Il faut maintenant me faire une place plus importante chez les pros. » Dans l’ombre d’Ahmed Kashi et de Romain Rocchi, la nouvelle pépite luxembourgeoise, déjà international à 15 reprises, ne demande qu’à briller.

En manque de temps de jeu, Chris Philipps est prêté un an en D3 allemande, au Pressent Münster.


Articles