OGNJENOVIC Svetlana

Sport : Handball

Club : Retraite sportive

Date de naissance : 26 janvier 1981

Lieu de naissance : Osijek (Croatie)

Biographie


Née en Croatie mais Serbe de nationalité, Svetlana Ognjenovic s’est rapidement mise au handball. Dans son petit village en Croatie, les filles pouvaient jouer qu’au handball car le foot était réservé qu’aux garçons. Et comme Svetlana Ognjenovic était hyperactive, il lui a fallu trouver un sport. Elle s’est donc orientée vers le handball. Après des débuts prometteurs en Serbie, Svetlana rejoint le Danemark en 2007, à l’âge de 26 ans. La première aventure à l’étranger pour l’ailière gauche serbe. « C’était une décision mûrement réfléchie et une envie personnelle de tenter une nouvelle expérience. J’ai eu l’occasion de signer dans un club danois, Slagelse FH, pour savoir si j’étais capable de jouer ailleurs. Mais je ne garde pas un bon souvenir de cette année au Danemark, car je me suis fait opérer deux fois là-bas, je n’ai pas beaucoup joué et la vie là-bas était très compliquée. Le climat, la vie, je n’ai pas aimé du tout. »

Elle rebondit à Metz. « J’étais en arrêt car j’avais un problème à mon genou et ma carrière était en suspens. Zita Galic (ancienne joueuse de Metz Handball, et Sandor Rac, alors entraîneur, m’ont appelée pour venir ici. Ils m’ont précisé que le président était médecin et qu’il pourrait m’aider. Je me suis dit que cela ne coûtait rien d’essayer et je suis restée 6 ans sur le terrain de Metz Handball. » Une adaptation aussi rapide qu’agréable pour la Serbe. « C’est toujours plus simple quand il y a une compatriote déjà sur place. Moi, il y avait déjà Vesna Horacek (Croatie) qui était au club et Sandor Rac qui entraînait l’équipe. Car quand je suis arrivée en France, je ne connaissais pas un mot de français. J’ai fait des efforts depuis mon arrivée et j’arrive à me faire comprendre. »

Née en Croatie, c’est pourtant le maillot serbe qu’a défendu Svetlana Ognjenovic durant sa carrière. « Je suis partie jouer au handball en Serbie à l’âge de 16 ans et j’ai eu l’occasion de jouer pour les sélections jeune serbes. Et comme j’habitais là-bas, je ne me suis jamais posé la question de porter le maillot de la Croatie. J’ai eu l’opportunité de revêtir le maillot de la sélection serbe, et je ne me suis pas posée de questions. C’était naturel. » Entre 2009 et 2011, Ognjenovic décide de mettre la sélection entre parenthèses. « J’avais un problème récurrent au genou qui ne me facilitait pas la vie en sélection mais aussi car j’avais un souci avec le sélectionneur en place. Je ne pouvais pas m’entraîner deux fois par jour à cause de mon genou et ça, le sélectionneur ne le supportait pas et m’engueulait tout le temps. J’en ai eu marre et j’ai décidé d’arrêter la sélection définitivement. Puis, en octobre 2011, j’ai vu l’équipe nationale féminine serbe de volley-ball gagner les championnats d’Europe à la télé et je me suis dit que je voulais aussi retrouver ce type de bonheur sous le maillot national. »

En 2013, elle atteint la finale du championnat du monde de handball avec la Serbie, perdue face au Brésil. Toujours gênée par ses blessures récurrentes qui nécessitent de longs repos avant de reprendre la compétition, Svetlana Ognjenovic décide de mettre un terme à sa carrière sportive en juin 2014, après six ans passés à Metz.


Articles