OBRANIAK Ludovic

Sport : Football

Club : Maccabi Haïfa (Israël)

Date de naissance : 10 novembre 1984

Lieu de naissance : Longeville-lès-Metz

Biographie


Enfant du club, Ludovic Obraniak est arrivé à Metz à l’âge de 7 ans en provenance de Plantières. À cette époque, le petit Ludovic découvre un nouveau monde… « Je savais que c’était le club professionnel du coin mais je n’avais pas de grosses notions de ce que cela voulait dire. Je jouais dans un petit club, le football était de l’amusement et j’ai longuement hésité à dire oui au FC Metz car je voulais rester avec mes copains avant tout. Mais devant l’insistance de l’entraîneur des jeunes, Jean-Pierre Goujard, qui voulait déjà me faire venir en poussins, et les arguments de mes parents, j’ai accepté de rejoindre Metz. Devenir pro, c’est arrivé petit à petit quand tu te rends compte de la structure que tu viens d’intégrer. La compétition et le dépassement de soi deviennent vite un leitmotiv. »

Vainqueur de la Gambardella en 2001, Obraniak débute contre Caen, avec les pros, en novembre 2002. « La Gambardella, c’est l’aboutissement de ma formation, de tous les sacrifices et le travail que j’ai faits étant jeune. C’est un moment important de ma carrière avec une génération talentueuse et cette victoire en Coupe Gambardella fut sûrement une des plus belles années de ma carrière jusqu’à aujourd’hui. Tant sur le plan humain que sur le plan sportif. J’ai eu la chance de faire partie des joueurs qui ont signé pro après avoir fait toutes mes gammes au FC Metz. J’ai d’excellents souvenirs de mes débuts en pro car j’étais l’enfant du club, toute ma famille et mes amis venaient me voir à Saint-Symphorien, donc le fait de débuter dans ces circonstances, ce fut une fierté pour moi, mais aussi pour le club, je pense. Arriver au club à 7 ans, avoir comme idoles Frédéric Meyrieu, Danny Boffin, Sylvain Kastendeuch ou Robert Pirès, et fouler cette pelouse, c’était extraordinaire comme sensations. J’avais ce club dans la peau et porter ce maillot en pro fut une grande émotion. »

12 matches lors de votre première saison en pro, 11 lors de la deuxième, il s’installe définitivement dans l’équipe en 2004. C’est Jean Fernandez qui a mis l’ancien numéro 13 grenat sur le devant de la scène. « Il a été l’élément déclencheur du début de ma carrière. Jean Fernandez a été le premier à m’apprendre le métier. C’est lui qui est venu me chercher en équipe de jeunes pour m’intégrer dans le groupe pro, c’est lui qui m’a lancé la première fois dans le grand bain… je pense que je ne pouvais pas mieux tomber pour me communiquer cette passion du football, cette rigueur et les valeurs que véhicule ce sport. J’ai été un privilégié je pense. »

Cité comme possible recrue l’été 2014 alors qu’il porte le maillot du Werder Brême, Ludovic Obraniak aurait pu revenir dans un club qui a été très important à ses yeux. « Cela a été l’ascenseur émotionnel car j’ai connu de nombreuses choses à Metz. J’ai connu ce club en tant que supporter, en tant que joueur, j’ai vécu des descentes, des montées, j’y ai rencontré des entraîneurs charismatiques, des groupes difficiles à gérer… J’ai pris dix ans en trois-quatre ans car il s’est passé beaucoup de choses et j’ai appris en accéléré. J’ai également un très grand souvenir de mes six derniers mois à Metz avant de signer à Lille où l’on vivait quelque chose d’énorme tous ensemble, avec l’équipe, le coach, Francis De Taddeo, en Ligue 2. Ils ont vécu une année exceptionnelle et j’ai eu la chance d’y participer durant six mois. »

Transféré à Lille en décembre 2006, Ludovic Obraniak participera, avec le LOSC, à la Ligue des Champions, et fera le doublé coupe-championnat en 2011. Il quitte Lille pour Bordeaux en janvier 2012 et remportera la coupe de France 2013 avec les Girondins. International polonais, Obraniak rejoint la Bundesliga et le Werder Brême le 31 janvier 2014.

Ayant peu de temps de jeu, le milieu de terrain est prêté six mois en Turquie, à Rizespor, en janvier 2015.

Lors de l’été 2015, Obraniak rejoint le championnat israélien, au Maccabi Haïfa.


Articles