LETIZI Lionel

Sport : Football

Club : Retraite sportive

Date de naissance : 28 mai 1973

Lieu de naissance : Nice

Biographie


Homme de grande qualité, Lionel Letizi arrive à Metz en 1996, pour succéder à un autre mythe du club à la croix de Lorraine : Jacques Songo’o. Et pour rejoindre un club ambitieux, surtout. « Je quittais Nice sur une bonne note puisque le club remontait en Ligue 1 après une année de purgatoire et mon choix s’est très vite orienté vers Metz qui jouait les premiers rôles et la Coupe de l’UEFA à cette époque, alors que Nice se battait chaque année pour le maintien. » Lionel Letizi rejoint alors une équipe en pleine possession de ses moyens, composée des vieux « briscards » Sylvain Kastendeuch, Pascal Pierre ou Philippe Gaillot, des jeunes talents Robert Pirès ou Rigobert Song et de joueurs importants Cyrille Pouget ou Danny Boffin. « Il y avait, dans cette équipe, tous les ingrédients pour réussir. Des joueurs d’expériences, des guerriers et des talents à l’état brut comme Robert qui était au-dessus du lot dans cette équipe. Mais la grande force de cette équipe était le collectif. Et c’est ce collectif qui nous a emmené au sommet. »

Les sommets, Letizi va légitimement les connaître en connaissant sa première sélection en équipe de France sous l’ère Aimé Jacquet, le 11 octobre 1997 face à l’Afrique du Sud. Quatre années à Metz qui ont permis à Lionel Letizi de terminer vice-champion de France et d’éveiller la curiosité des plus grands clubs français, le Paris SG en tête qui le recrute en 2000, pour la bagatelle de 7,6 millions d’euros. Six années à Paris avant une première aventure à l’étranger, en Écosse, pour suivre Paul Le Guen parti s’exiler outre-Manche. « Si je devais revenir en arrière, je ne repartirai pas aux Rangers. Je n’avais pas tous les tenants et les aboutissants lors de ma signature et je me suis légèrement fait avoir. Mais bon, on apprend aussi de ce genre d’expériences. » Six mois et puis s’en va. Pour boucler la boucle, Lionel Letizi retourne dans son club formateur, à Nice, pour les dernières trois années et demi de carrière. « Je n’aurai pas pu signer ailleurs à 34 ans. C’était la logique pour moi et pour ce club qui m’a tant donné. Après plus de trois ans, j’ai senti une certaine lassitude arriver et c’est la raison pour laquelle, à 38 ans, j’ai stoppé ma carrière. J’ai apprécié cette carrière et je n’ai pas de regret. »

Lionel Letizi est aujourd’hui entraîneur des gardiens à l’OGC Nice-Côte d’Azur.


Articles