KASHI Ahmed

Club : Charlton Athletic (Angleterre)

Date de naissance : 18 novembre 1988

Lieu de naissance : Aubervilliers

Biographie


Bobigny, le Red Star avant le départ en centre de formation au CS Louhans-Cuiseaux à l’âge de 15 ans pendant deux années où il se révèle, à son poste de milieu défensif, au point de taper dans l’œil des recruteurs de la Berrichonne de Châteauroux qu’il rejoint à 17 ans. « J’ai passé cinq ans sous le maillot castelroussin, une première année avec la réserve et les quatre autres avec l’équipe première en Ligue 2. C’était un changement d’environnement radical avec ce que j’avais pu connaître à Louhans. À Châteauroux, c’était Hollywood ! (rires) » Une première face à Reims en avril 2008, puis s’ensuit quatre années avec une vingtaine de matches en moyenne par saison. Kashi séduit mais ne convainc pas totalement. En fin de contrat en juin 2012, les offres ne fleurissement pas et l’inquiétude grandit chez le natif d’Aubervilliers. « Je pensais sincèrement avoir des propositions intéressantes sur la table à la fin de mon contrat dans le Berry. Mais non. J’ai commencé à douter et à avoir peur de ne pas trouver de club, à 24 ans. J’ai changé d’agent qui visiblement, faisait mal son travail, et mon nouvel agent a su répondre à mes attentes. » Évoqué à l’ES Sétif (Algérie), c’est finalement en Moselle que Kashi pose ses bagages à la fin du mois d’août 2012. Et de quitter la Ligue 2 pour le National. « M’engager en National a été une déception sur le plan personnel. Après, le fait que ce soit au FC Metz m’a rassuré car c’est un club professionnel avec les infrastructures adéquates et une histoire forte. »

 

Arrivé à Metz alors que le club marche sur l’eau (5 victoires lors des 5 premières journées), Ahmed Kashi doit trouver sa place dans un quatuor de milieux de terrain Proment-Sarr-Ngbakoto-Ndoye à qui tout réussi. Comme un symbole, c’est le capitaine grenat Grégory Proment qui cède sa place à Ahmed Kashi lors de la réception d’Épinal à Saint-Symphorien en septembre pour la première apparition du milieu franco-algérien sous les couleurs du FC Metz. « Lors de mon arrivée, fin août, l’équipe avait déjà cinq victoires d’affilée au compteur en championnat. Je savais que je n’allais pas forcément jouer tout de suite car je n’avais pas fait de préparation physique. Mais j’ai tout de suite été appelé dans le groupe et, progressivement, j’ai commencé à gagner du temps de jeu. Je savais qu’en arrivant j’allais devoir faire mes preuves, tout était très clair pour moi. » Il n’en faudra pas beaucoup plus à Ahmed Kashi pour s’imposer aux yeux de son entraîneur, Albert Cartier, qui en fera très vite le complément idéal de Grégory Proment. « Sur le terrain, c’est un aboyeur et un gratteur de ballons, dit de lui le coach messin. Il a besoin de s’exprimer sur le terrain. » « Greg Proment est plus le leader technique qui pose le jeu, qui gère les placements tandis que moi je suis le « chien fou » comme on dit ! », ajoute le numéro 21 grenat. Celui qui se décrit comme « agressif avec un gros volume de jeu » et qui admet devoir « lâcher plus vite le ballon » ne quitte plus le onze type d’Albert Cartier.
Ahmed Kashi a été l’un des éléments forts de la saison en Ligue 2 des Grenats, contribuant grandement à la montée du club en L1.

 

En juillet 2015, après trois saisons au FC Metz et deux montées successives, l’international algérien rejoint la D2 anglaise, et Charlton. Blessé au tendon d’Achille en octobre, l’ancien grenat retrouvera José Riga, qui sera nommé coach de Charlton en janvier 2016.


Articles


Kashi à la CAN avec les Fennecs

La Fédération algérienne a annoncé ce lundi que le Messin, Ahmed Kashi, et Liassine Cadamuro... Lire la suite

Cartier « resserre » son groupe, Ngbakoto, Choplin et Kashi de côté

Pour le déplacement de Metz à Reims dimanche, Albert Cartier a décidé de resserrer le groupe... Lire la suite

Les 4 enseignements de la victoire face à Reims (3-0)

Et de trois ! Troisième victoire consécutive pour les Grenats en championnat. C'est Reims... Lire la suite