GESTEDE Rudy

Sport : Football

Club : Aston Villa (Angleterre)

Date de naissance : 10 octobre 1988

Lieu de naissance : Essey-lès-Nancy

Biographie


Originaire de la banlieue nancéienne, Rudy Gestede intègre très tôt le centre de formation du FC Metz, avant de connaître ses premières minutes en professionnel sous les ordres de Francis De Taddeo. « J’avais 19 ans à peine quand j’ai débuté en pro, se souvient l’attaquant de 24 ans. C’était à Marseille, au stade Vélodrome en 2007. Cette année-là, j’avais fait une quinzaine de matches en Ligue 1. » L’aventure débute bien mais les pépins physiques et son entente avec son nouvel entraîneur vont vite venir freiner l’ascension prometteuse du longiligne attaquant messin. « Ça s’est mal passé avec Yvon Pouliquen dès son arrivée en janvier 2008. Il faisait confiance aux joueurs expérimentés et très peu aux jeunes. » Un comble pour un club qui se dit tourné vers la formation. Il connaît sa première titularisation sous l’ère Pouliquen en mars, pour le compte de la 30e journée face au voisin nancéien. « Lors de mon passage à Metz, Rudy avait un gros potentiel à exploiter, se souvient Yvon Pouliquen. C’est joueur qui est un bon point d’ancrage pouvant soulager une équipe et lui permettre de gagner du terrain lorsqu’elle est face un adversaire qui effectue un gros pressing. Rudy est très intéressant de par sa technique, son potentiel athlétique. Malheureusement, les blessures ont freiné sa progression. » En manque de temps de jeu, et sur les conseils de Francis De Taddeo, il rejoint l’AS Cannes en National. « Ce fut une année contrastée et bizarre. J’ai joué une vingtaine de matches mais le buzz médiatique engendré par l’arrivée au club de l’international tchèque Jan Koller a un petit peu réduit mon temps de jeu. » En fin de contrat, Rudy Gestde quitte son cocon familial lorrain pour la grande aventure outre-Manche.

En juillet 2011, Rudy Gestede signe à Cardiff (Pays de Galles), alors en D2 anglaise. Une première saison pleine pour le numéro 15 de la formation galloise, jouant pas moins de 31 matches durant l’année dont 25 matches en Championship avec 3 buts à la clé. « Mon adaptation s’est plutôt bien passée. C’est un championnat de haut niveau, selon moi meilleur que la Ligue 2 française, où il y a beaucoup de jeu direct. C’est très spectaculaire et donc agréable à jouer. » Une adaptation éclaire facilitée par la très bonne organisation de l’ancien club de l’international Craig Bellamy. « Le club avait mis à ma disposition des professeurs d’anglais pour que je me sente bien et surtout que je ne perde pas de temps dans ma nouvelle vie en Grande-Bretagne. » Cerise sur le gâteau, l’ancien Grenat a eu le bonheur de jouer la finale de la Carling Cup (Coupe de la Ligue anglaise) à Wembley, en février 2012, face aux Reds de Liverpool. « Quel bonheur et quelle fierté de jouer cette finale, se remémore le natif d’Essey-lès-Nancy. Jouer dans un stade comme Wembley où tout compétiteur rêve de jouer au moins une fois dans sa carrière, c’est indescriptible. Nous avons tenu le choc face à un gros calibre de la Premier League. Même si l’histoire se finit mal, cela reste un grand souvenir. » Battue aux tirs au but par Liverpool après un score vierge, l’équipe de Cardiff et son coach Malky Mackay avaient réussi leur pari. Rudy lui, ruminait encore son échec dans la séance de tirs au but, face à Pepe Reina. « Sur le coup, tu prends une grosse claque et tu as l’impression que le ciel te tombe sur la tête. Tu te sens seul sur le moment et puis ça passe… »

Promu avec Cardiff à l’issue de la saison 2012-2013, il ne trouve pas un temps de jeu important au sein de l’équipe galloise et sera prêté, en janvier 2014, en D2 anglaise, à Blackburn. Il y signera définitivement en juin 2014. International béninois (une grand-mère originaire du Bénin), Gestede a longtemps espéré être sélectionné avec la sélection américaine dont il possède le passeport. En vain.

En 2015, l’ancien joueur formé au FC Metz rejoint Aston Villa, en Premier League.


Articles