D’ONOFRIO Dominique

Date de naissance : 18 avril 1953 (décédé le 12 février 2016)

Lieu de naissance : Castelforte (Italie)

Biographie


Disparu en février 2016 à la suite d’un arrêt cardiaque à l’âge de 62 ans, Dominique D’Onofrio a été le directeur sportif du FC Metz à partir de décembre 2011. Ancien coach du Standard de Liège, le Belge avait succédé à Joël Muller auprès de la cellule sportive du président Bernard Serin. Nous avions rencontré le natif de Castelforte (Italie) durant son mandat messin.

 

« C’est un long chemin qui m’a amené jusqu’au Standard de Liège. J’étais un avant-centre du niveau National en France (3e division belge) qui a connu beaucoup de pépins physiques – j’ai été opéré douze fois durant ma carrière de joueur – mais qui a fait, selon moi, une carrière raisonnable. Pendant ma carrière, j’ai très vite été en formation d’entraîneur pour obtenir rapidement mes diplômes, car l’entraînement m’a toujours passionné. Dans les années 90, j’ai débuté auprès des jeunes, au RFC Seraing (D1 belge) durant un an avant d’aller avec les espoirs du RFC Liège (D1 belge). J’assiste durant une année Robert Waseige – avec qui je travaillerais dix ans plus tard au Standard – puis deux ans avec Éric Gerets. »

 

Puis Dominique D’Onofrio décide de s’occuper des adultes en 1994 dans le club de Tilleur (D3 belge), club de la banlieue de Liège. Il n’y reste qu’un an en raison de la fusion du club avec le RFC Liège avant de devenir entraîneur de La Calamine (D3 belge), puis à Montegnée (D5 belge) avec qui il devient champion. Il fait également une saison avec Seraing RUL en D4 belge. À la suite de cela, il est engagé par le Standard de Liège en tant que responsable du recrutement et revalidation des joueurs blessés aux côtés de Tomislav Ivic. C’était en 1998.

 

Au Standard, D’Onofrio effectue presque tous les rôles : recruteur, entraîneur adjoint, directeur sportif, adjoint au directeur technique et entraîneur principal. « Après le départ de Michel Preud’homme, j’ai fait quatre ans à la tête du Standard, de 2002 à 2006 avec de très bons résultats et des objectifs quasi atteints chaque année, à savoir être européen, obtenant même un titre de vice-champion. J’ai ensuite repris l’équipe après l’éviction de Làszlo Bölöni, en février 2010, quittant ainsi mon rôle de directeur sportif pour le bien de l’équipe. Nous avons échoué d’un point pour la qualification des play-offs mais avons fait un beau parcours en Europa League, en finissant quart de finaliste, après avoir éliminé notamment le Panathinaïkos et Salzbourg. »

 

En janvier 2012, Dominique D’Onofrio, frère du sulfureux agent Luciano D’Onofrio, devient directeur sportif du FC Metz, et tourne la page Standard de Liège. « Il faut savoir tourner la page parfois même si ce fut difficile. J’avais besoin d’un autre défi, sur un banc ou dans un projet sportif et lorsque Bernard Serin m’a contacté pour devenir directeur sportif du club en janvier 2012, j’ai accepté cette mission car le projet m’intéressait. »


Articles


Freitas in, Cartier dans l’attente

Le FC Metz a officialisé l'arrivée d'un nouveau directeur sportif en la personne de Carlos... Lire la suite

Dominique D’Onofrio : « J’avais besoin d’un nouveau défi »

Depuis son arrivée, en janvier 2012, au sein du FC Metz en tant que directeur sportif, Dominique... Lire la suite