BRAUN Nico

Sport : Football

Club : Retraite sportive

Date de naissance : 26 octobre 1950

Lieu de naissance : Luxembourg-Ville (Luxembourg)

Biographie


Lorsque l’on évoque Nico Braun, on pense tout de suite à la machine à but infernale qui sévissait sur les pelouses de France entre 1973 et 1978. Nico Braun, c’est tout simplement le meilleur buteur historique du FC Metz, avec un ratio exceptionnel de 0,55 but par match ! Et c’est pourtant sur la pointe des pieds que Nico débarque à Metz en provenance de Schalke 04, après deux saisons en Allemagne. « Je voulais avant tout un club qui promettait de me faire jouer. Nestor Combin venait de quitter Metz pour le Red Star et les dirigeants cherchaient un attaquant. De plus, la proximité avec le Luxembourg a joué dans la balance. » Le passage de Nico Braun au FC Metz coïncide avec l’une des meilleures périodes du club grâce à la combinaison des « Artilleurs de Metz », qu’il composait avec l’Argentin Hugo Curioni, arrivé en 1975 en provenance de Nantes, des joueurs formés au club comme Patrick Battiston, Joël Muller, Bernard Zénier, de joueurs chevronnés tels que Betta, Coustillet, Hausknecht ou Rey, sous la houlette de Georges Huart, entraîneur de 1975 à 1978. « Ce sont les meilleures années de ma vie de footballeur, confirme le grand Nico. Ma puissance alliée à la technique d’Hugo Curioni fonctionnait à merveille. Je me souviens notamment de mon quadruplé face aux grands Verts lors d’une victoire 5-1 à Saint-Symphorien. » « Nico, c’était un joueur redoutable, commente Carlo Molinari. Il a participé aux grandes heures du club et ce fut effectivement l’un des plus grands joueurs du club. C’est logique de le voir à cette place. »

Il reste le meilleur buteur ration buts/matchs joués de l’histoire du club. En 1978, après cinq ans passés à Metz, Nico Braun, en fin de contrat, part pour Charleroi (Belgique) puis rebondit à Thionville en 1980, alors en Division 2, mais pour six mois seulement, le club connaissant des soucis financiers graves. Fin de carrière en pente douce, chez lui, pour un monstre sacré du football luxembourgeois (40 sélections). Une petite expérience d’entraîneur à Lintgen et Rumelange (Luxembourg) et puis s’en va, Nico Braun se plonge alors dans les affaires, dans une banque puis pour la société Cactus qui gère des supermarchés à travers tout le Grand-duché. En retraite depuis juillet 2011, Braun est aujourd’hui vice-président des ambassadeurs du FC Metz, chargé du Luxembourg. « Je suis venu rendre à Metz tout ce qu’il m’a donné durant ma carrière. Même après 40 ans, les gens se souviennent de moi et ça me touche. Je veux rendre service à ce club et à ses supporters. » Nico Braun est encore, aujourd’hui, le meilleur buteur de l’histoire du club avec 96 buts.


Articles