BLANCHARD Jocelyn

Sport : Football

Club : Retraite sportive

Date de naissance : 28 mai 1972

Lieu de naissance : Béthune

Biographie


Milieu défensif travailleur et excellent artilleur sur longue distance, Jocelyn Blanchard découvre la Ligue 1 au FC Metz après une formation complète à Dunkerque, en Ligue 2. L’élégant et efficace milieu récupérateur dans les années fastes du club à la Croix de Lorraine, alors sous les ordres de Joël Muller, de 1995 à 1998, aura sans doute vécu en Moselle ses plus belles années de footballeur. Trois saisons qui ont vu lui et ses copains de l’époque, Pires, Rodriguez et autres Meyrieu, offrir sans doute ce dont rêvaient depuis longtemps, voire depuis toujours, les amoureux du FC Metz : une place parmi le top 5 du championnat de France et la quête d’un titre de champion de France. Manqué de peu en 1998, au profit du RC Lens, au profit d’une différence de buts légèrement favorables aux Nordistes. La suite on l’a connaît.

« La victoire en coupe de la Ligue en 1996 a vraiment marqué le début d’une belle épopée et la naissance d’une équipe. Un groupe de potes. On était sur un nuage, vraiment. Sur et en dehors du terrain. En ce qui me concerne, cette aventure ne se compare avec les autres que j’ai connues avec d’autres clubs. Ce qui est certain, c’est qu’on ne vit pas deux fois la même chose. » Que dire alors de l’issue de cette fameuse et indécise saison 1997-1998 et la perte du titre de champion de France pour les Messins. Pour cinq petits buts. « Ca été terrible. La ferveur populaire était énorme, on avait plus qu’à se baisser pour ramasser le titre et on le rate d’un cheveu. On a manqué l’occasion de marquer de notre empreinte, avec un trophée, l’histoire du club et du foot français. On a tous mis du temps à digérer cet épisode, beaucoup de temps pour certains. Moi le premier ! » D’autant plus que pour le Nordiste d’origine, l’histoire se répéta quatre ans plus tard, avec… Lens. Ses excellentes performances à Metz lui ouvrent les portes du Calcio et de la Vieille Dame, la Juventus Turin.

Mais la concurrence farouche l’empêche de jouir pleinement de son nouveau club. 12 matches de Calcio et 6 de coupe d’Italie plus tard, retour en France et à Lens avec, pour bilan, un titre de vice-champion de France en 2003 et une demi-finale de coupe UEFA joué en 2000, face aux Anglais d’Arsenal. À 31 ans, Blanchard quitte la France pour l’Autriche afin d’y finir sa carrière. Ce sera l’Austria Vienne puis l’Austria Karnten. Il raccroche les crampons en 2010, à 38 ans. Aujourd’hui, Jocelyn Blanchard a retrouvé son Nord natal et est actuellement directeur sportif du Racing Club de Lens.


Articles