BIGOT Quentin

Sport : Athlétisme - lancer de marteau

Date de naissance : 1er décembre 1992

Lieu de naissance : Hayange

Biographie


Septième aux Mondiaux de Moncton (Canada) en juillet 2010, Quentin avait à cœur de prouver qu’il avait le niveau des grands championnats. Et il n’a pas déçu. « Ces championnats d’Europe, je les attendais depuis longtemps. À Tallinn, au début du concours, j’étais confiant et je me suis dit que je pouvais faire quelque chose de grand. » Avec un jet à 78,45 mètres, Quentin Bigot devient ainsi le premier Français à un obtenir une médaille lors des championnats d’Europe juniors, et donc le premier titré. « Ca a été un an de préparation assez dur, avec des sacrifices et beaucoup de sérieux. Avec mon entraîneur, on s’était fixé comme objectif les 78 mètres, j’ai réussi à l’atteindre. Cette victoire aux Europe a été l’aboutissement de ma passion pour le marteau. »

Bigot met ainsi fin à la malédiction des Français lors des championnats d’Europe juniors qui classait souvent les représentants tricolores à la quatrième place du concours. « Je suis très fier de ce titre car c’est une véritable sensation pour le lancer de marteau français, mais ce n’est pas une fin en soi. Ce n’est qu’une étape. » Tout juste roi d’Europe juniors, Quentin obtient quelques jours plus tard la troisième marche du podium aux championnats de France Élite, qui confirme tout le potentiel de l’athlète de A2M. « Ca a été encore plus énorme que les championnats d’Europe. J’ai terminé troisième alors que j’étais quatrième aux bilans, à plus de six mètres du podium. J’avais plus ou moins arrêté l’entraînement donc je suis arrivé à Albi sans pression. L’esprit de compétition est revenu et ça a été une belle bagarre avec Jérôme Bortoluzzi. J’ai commencé à entrer dans le monde des grands. C’est motivant. »

Plus jeune Français de la délégation française aux Jeux olympiques de Londres en 2012, Quentin Bigot terminera 24e de l’épreuve du marteau. Médaillé de bronze avec un lancer à 74 mètres lors des Championnats d’Europe espoirs 2013 à Tampere (Finlande), Quentin Bigot voit son avenir s’assombrir lorsque des rumeurs de dopage arrivent jusqu’en Moselle.

Contrôlé positif à un stéroïde anabolisant en juin 2014, Quentin Bigot a été suspendu quatre ans, dont deux avec sursis, par la commission de discipline de la Fédération française. La sanction, annoncée par le président de la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) Bernard Amsalem, est à la hauteur de l’émoi suscité au niveau fédéral. Avec ce contrôle positif, la France perd sa médaille de bronze au Championnat d’Europe par équipes. «Je ne m’excuserai jamais assez auprès de mes collègues de l’équipe de France. Je vais d’ailleurs leur envoyer une lettre personnelle, explique Bigot, qui a décidé de s’engager dans la lutte contre le dopage. Je veux que mon expérience serve aux autres jeunes athlètes. Je me battrai contre le dopage.»

Le manageur national des lancers à la Fédération française, Raphaël Piolanti, également entraîneur de Quentin Bigot durant plusieurs années, a également été mis en examen après avoir passé quarante-huit heures en garde à vue à Metz. Il est soupçonné d’avoir contribué au dopage de plusieurs sportifs, dont Quentin Bigot.

Aujourd’hui, Quentin Bigot a repris le chemin de l’entrainement afin de prouver qu’il est capable de faire de bonnes performances sans produits dopants. Il lui reste un an de suspension à purger afin de pouvoir reprendre les compétitions officielles.

Quentin rêve également de devenir conducteur de train s’il ne peut reprendre le monde professionnel du lancer de marteau.

Lors d’une conférence « Sport Ethique et Santé », le 19 juin 2015 (en marge du tournoi AVS Santé Open) le lanceur de marteau Mosellan a fait part de ses émotions : « Avec le recul, je me dis désormais que j’ai eu beaucoup de chance de me faire avoir. J’ai pu reprendre le contrôle de mon existence. Pendant des années, j’ai entendu qu’il fallait user de produits dopants pour atteindre le plus haut niveau dans ma discipline. Aujourd’hui, je peux vous affirmer que c’était la mauvaise voie car j’ai repris l’entraînement bien qu’étant sous le coup d’une suspension de quatre ans : mes performances sont quasi au niveau de ce que j’étais capable de réaliser sous influence des anabolisants. L’essentiel est d’être bien entouré, c’est ça la clé. »


Articles


Quentin Bigot, quel come-back !

Le lanceur de marteau mosellan Quentin Bigot est parvenue à réaliser la meilleure performance... Lire la suite

Quentin Bigot : « Aujourd’hui, je véhicule l’image d’un mec qui a changé »

L’affaire Bigot-Piolanti, tout le monde en a entendu parler à l’été 2014. Quelques semaines... Lire la suite