Batum Nicolas

Sport : Basket-ball

Club : Hornets de Charlotte (Etats-Unis)

Date de naissance : le 14 décembre 1988

Lieu de naissance : Lisieux

Biographie


Nicolas Batum est un basketteur international français évoluant aux postes d’arrière et d’ailier pour les Hornets de Charlotte aux Etats-Unis.

Commençant sa carrière professionnelle dans le club du Mans Sarthe Basket, il y a effectué 3 saisons (entre 2005 et 2008) et aura remporté le titre de champion de France avec Le Mans en 2005-2006 et les titres de Trophée du futur en 2005 et de la Semaine des As en 2006.

Batum est champion d’Europe Cadets en 2004 et Juniors en 2006 avec l’équipe de France.

En 2008, il décide de s’inscrire à la Draft NBA, il est sélectionné par les Trail Blazers de Porland en tant que 25e position. Il effectue ses premiers matchs en NBA lors de la saison 2008-2009 et très vite, il intègre le cinq de départ de Portland.

En 2009, son ancien entraîneur Vincent Collet au Mans, aujourd’hui sélectionneur de l’équipe sénior de basket-ball le convoque.

Lors de la saison 2009-2010, Nicolas Batum subi une opération à l’épaule et est donc contraint de rater plusieurs mois de compétition. Il fait son retour en début de l’année 2010 et réalise sa meilleure performance en février 2010 en NBA contre les Timberwolves du Minnesota avec pas moins de 31 points, 7 passes décisives, 7 rebonds et 3 interceptions.

En 2011, pendant le lock-out en NBA, Nicolas Batum décide de revenir jouer en France. Il choisi de signer à Nancy. Cette pige est un réussite totale : en effet Nicolas Batum remporte le Match des Champions en 2011 et est élu meilleur joueur (MVP) du match et également élu meilleur joueur du mois de novembre en Pro A.

Puis il retourne à Portland, pour cette saison 2011-2012, sa franchise ne parvient pas à se qualifier pour les play-offs. Nicolas Batum bat son record en NBA avec 33 points contre les Nuggets de Denver. En 2012, il signe un nouveau contrat de 4 ans avec Portland pour 46 millions de dollars.

En 2012, ont lieu les Jeux Olympiques de Londres, il a joué jusqu’au quart de finale contre l’Espagne et la défaite 66 à 59.

Pour la saison 2012-2013 avec Portland, il réalise un bon début de saison et égale son record de points contre les Spurs de San Antonio à tel point que son nom est même proposé parmi les joueurs éligibles pour le All Star Game 2013. Il bat de nouveau son record de point qui passe à 35 face aux Rockets de Houston. Au cours de cette saison il réalise un five by five (au moins 5 points dans 5 catégories différentes) et deux triple-double. Avec les Blazers, il fait une seconde moins bonne partie de saison et sa franchise est une nouvelle fois pas qualifiée pour les play-offs.

Il participe ensuite au Championnat d’Europe en 2013 et après des débuts difficiles hausse son niveau de jeu et permet à la France de gagner son premier titre international contre la Lituanie.

En 2013-2014, Nicolas Batum réalise un début de saison prometteur avec notamment un triple-double contre les Spurs de San Antonio. Mais il est une nouvelle fois handicapé par les blessures. Lors de cette saison il bat également ses records en terme de passes décisives (14) et de rebonds (16). Nicolas Batum dispute les 11 matchs des play-offs avec Portand mais sa franchise s’incline face à San Antonio.

Il participe à la Coupe du Monde 2014 en Espagne dans un rôle de leader, cependant ses statistiques sont décevantes. Il réalise toutefois un grand match contre la Serbie en demi-finale avec 35 points, la France s’incline 90-85. Il remporte la médaille de bronze avec les bleus face à la Lituanie. Il est d’ailleurs nommé dans le cinq majeur de la compétition.

En 2014-2015, avec les Trail Blazers de Porland, Nicolas Batum a une nouvelle fois participé aux play-offs et a été éliminé dès le premier tour contre les Grizzlies de Memphis.

Depuis 2009 avec l’équipe de France, il a été sélectionné à pas moins de 96 reprises et a inscrit 1169 points.

Il est envoyé aux Hornets de Charlotte le 25 juin 2015 en échange de Noah Vonleh et Gerald Henderson Jr.


Articles


La phrase de la semaine

  « Me voila embarqué direction Seattle puis Portland. Au revoir la France, vous allez me... Lire la suite