N°97

Mars

- Ugo Humbert, toujours plus haut
- Prison : quand les joueurs de foot dérapent
- Le trophée Rose des Andres en Argentine
- Raphaël Mrozek, l'atout du MAC Volley

L'édito du mois

L’indécence n’a pas de visage

Le 21 janvier dernier, l’avion de tourisme qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala disparaissait des radars alors que l’appareil traversait la Manche pour emmener l’ancien attaquant nantais dans son nouveau club de Cardiff. Recruté pour 17 M€ par le club gallois, Sala n’avait jamais caché son désir de ne pas rejoindre une équipe luttant pour le maintien outre-Manche, préférant signer dans un club plus huppé, pour « franchir un cap » comme le veut la coutume. Mais son président d’alors y voyait une occasion unique de vendre son meilleur buteur à prix d’or. La suite, tout le monde la connaît. Le joueur ne rejoindra jamais Cardiff.
Le monde du foot perd un joueur attachant, passé par Bordeaux, Orléans, Niort, Caen et donc Nantes, et meilleur buteur des Canaris au moment de son départ.

 

La planète football s’émeut, s’ébranle mais ne renie pas ce qu’elle est. Égoïste. Dans un monde où le malheur n’a pas la même résonance qu’ailleurs. Un monde où Neymar avoue vivre un « moment 100% difficile » avec une nouvelle blessure au métatarse, un monde où Cristiano Ronaldo se photographie, pouce levé, dans un avion 24 heures après la disparition de l’appareil qui transportait Emiliano Sala, un monde où les supporters marseillais se sont émus de ne pas avoir eu Kostas Mitroglou dans un avion du même type au moment de son arrivée de Benfica vers l’OM, un monde où les dirigeants des Girondins de Bordeaux ne pouvaient attendre la fin des recherches et l’officialisation du décès du joueur argentin pour quémander leur dû, correspondant à 50% du montant du transfert, conformément à l’accord signé au moment du départ de l’Argentin en Loire-Atlantique en 2015. Le monde du foot n’a pas de période de deuil. L’impudence est souveraine, l’exécration n’a pas d’âme. Rester uni et digne, unanimement, était un effort trop grand, apparemment.

 

Guillaume Quignon, journaliste

 

Les autres numéros