N°104

Novembre

- Hélène Schrub, DG du FC Metz
- Ilona Di Rocco, le grand espoir de Metz Handball
- Charlotte Lorgeré, le plus beau des combats
- Essai de la Peugeot 208 II

L'édito du mois

Les ingrédients d’une bonne année 2019

L’année 2018 s’est bien terminée. Elle a vu nos handballeuses françaises remporter pour la première fois de leur histoire le titre européen, un an après le titre mondial. Parmi ces grandes championnes, huit messines (Zaadi, N’Gouan, Kanor, Glauser, Edwige, Flippes, Houette et Niombla) et le sélectionneur messin, Olivier Krumbholz. Une fierté nationale que doit s’approprier en partie le président de Metz Handball Thierry Weizman, grand fournisseur des Bleues. Qui ne le ferait pas…

 

L’année 2019 n’a pas très bien commencé. Le coach du FC Metz, Frédéric Antonetti a été dans l’obligation de quitter – temporairement – ses fonctions d’entraîneur du club grenat pour rester au chevet de sa femme touchée par un problème de santé. Si les Grenats ont entamé leur saison par une qualification en Coupe de France, ils
seront forcément dans l’attente du retour de celui qui les a emmenés au titre de champion d’automne.

 

L’année 2019 va quand même être une belle année : Metz Handball continue de surdominer le championnat malgré la rude concurrence de Brest, le FC Metz est bien placé pour retrouver la L1 (sauf si…), le TFOC Volley-Ball continue son parcours parfait en Élite (D2) et s’est même offert le luxe de placer l’une de ses joueuses – Margaux Bouzinac – en équipe de France séniors, la nageuse handisport Anita Fatis va s’attaquer à l’Everest, le meeting Athlélor de Metz verra les Lemaître, Lesueur, Tamgho ou Mekhissi fouler les pistes en février prochain… et j’en passe… évidemment. Tout ça nous promet une belle année 2019.

 

L’ensemble de la rédaction de Moselle Sport vous souhaite à cette occasion ses meilleurs vœux, et que cette année vous apporte joie et santé.

 

Guillaume Quignon, journaliste