N°99

Mai

- Dossier : quel FC Metz pour l'an prochain ?
- Peugeot 5008 au banc d'essai
- Nelson Monfort au micro
- Daphné Gautschi, la petite suisse

L'édito du mois

On s’était dit rendez-vous dans… 20 ans

Tous les Français fans de foot se souviennent où ils étaient le 12 juillet 1998. De manière plus… locale, tous les aficionados grenats se souviennent de cette année 1997-1998, le meilleur cru de l’histoire du club sur le plan comptable en Ligue 1. Une saison de tous les possibles, où le FC Metz a manqué le sacro-saint graal pour une ridicule différence de buts, favorable au RC Lens. C’était il y a 20 ans. On a tous pris un (bon) coup de vieux. Certains d’entre vous sont devenus parents, se sont mariés, ou restent accro à Tinder (non sans plaisir). Les joueurs messins, eux, ont aussi vieilli, mais ont conservé un lien indélébile.

 

« Et toi Vladan, et toi Lionel, et toi Pascal,
et toi Robert et toi Bruno, et toi Danny…
Et bien c’est formidable les copains !
On s’est tout dit, on s’sert la main… »

 

« Plus qu’une équipe, nous étions des amis surtout » clament en chœur tous les joueurs interrogés. Car oui, pour ce numéro spécial, nous avons retrouvé tous les joueurs qui ont marqué cette année historique. De Londres à Yaoundé, en passant par Belgrade, Paris, Toulon, Vannes, Esch, Béziers, Bordeaux ou Nice, et évidemment Metz, nous avons parcouru des kilomètres pour se souvenir aux côtés des 17 joueurs de l’effectif 1997-1998. Une année qui n’aurait pas pu exister sans le duo Carlo Molinari-Joël Muller, intarissable sur le sujet. Quel ancien grenat est devenu agent immobilier ? Ou entraîneur de l’équipe réserve de Béziers ? Qui passait son temps à dîner chez Rigobert Song ? À faire le clown dans le vestiaire ? Flashback.

 

Guillaume Quignon, journaliste