N°92

Octobre 2018

- Maternité et carrière de haut niveau font-ils bon ménage ?
- FC Metz féminines : que faut-il espérer ?
- Denis Robert : l'Union fait la force
- On a testé Mandoo, l'électrostimulation

L'édito du mois

Compétition de matière grise

Le sport est vecteur d’attractivité. Ce n’est pas nouveau me diriez-vous, certes. En effet, des grandes messes sportives comme l’est Moselle Open, permettent aujourd’hui de favoriser – hors compétition – les échanges économiques entre partenaires. De ces rencontres naissent des projets hors du commun. À l’image de ce consortium unique en son genre, réunissant autour d’une plateforme technologique (Iseetech), le Centre d’études et de recherche sur l’appareillage des handicapés (Cerah), le mouvement économique et les grandes écoles. Une initiative en mesure de présenter des projets concrets pour optimiser les performances des athlètes mais aussi d’améliorer la vie des personnes à mobilité réduite. Vous découvrirez en pages 28-29, le stade d’avancement de ces innovations capables de changer le quotidien des personnes concernées et surtout de préparer les athlètes handisport aux Jeux de Paris en 2024. Autant de projets qui confirment surtout que la Moselle, considérée à juste titre comme « la Vallée des Matériaux », est moteur dans l’optimisation des performances des athlètes handisport.

 

Si on ne peut que saluer cette compétition de matière grise, ces supports technologiques qui décuplent la performance sportive, posent question. Et si les athlètes handisport dépassaient les capacités des sportifs valides ? À partir de quel moment la technologie prendra le pas sur les performances originelles ? Dans quelle mesure un athlète augmenté sera-t-il favorisé ? Des interrogations philosophiques qui ne doivent toutefois pas masquer la véritable finalité de la recherche : permettre à toutes et tous de profiter des progrès de la science pour vivre mieux. Tout simplement.
Vivian Peiffer, rédacteur en chef

 

 

Les autres numéros