N°126

Novembre

- Arts martiaux : Effet JO : stop ou encore ?
- Moselle Espoir vogue de succès en succès
- La belle histoire d'AVS Santé
- Des nouvelles de Sébastien Meyer

L'édito du mois

Il n’y a plus de barrière

54 médailles dont 11 en or. La France a brillé et réalisé un record lors de ces Jeux Paralympiques. En se hissant à la 14e place, les athlètes tricolores ont explosé l’objectif fixé par la Fédération qui était de 35 médailles. En Moselle, nous sommes particulièrement fiers. Parce que nous avons deux représentants du territoire qui ont glané deux médailles d’or : Nicolas Peifer au tennis en double avec son partenaire Stéphane Houdet et Stéphane Molliens, médaillé d’or en duo avec Fabien Lamirault au tennis de table. Pour sa dernière olympiade, le moulinois d’origine termine en apothéose une carrière débutée en 1998. L’ancien apprenti footballeur du FC Metz, devenu pongiste handisport après un accident survenu à l’âge de quinze ans, est aujourd’hui l’un des athlètes les plus titrés au tennis de table. Chapeau bas.
D’autant plus que le public a également été au rendez-vous de ces jeux. Près de 24 millions de Français se sont passionnés pour ces jeux avec 4,4 millions de téléspectateurs par jour. Près de 2 millions des 15/24 ont suivi les aventures des athlètes handi sans oublier les 2,7 millions de vues accumulées par les vidéos sur les plateformes France.tv, France tv et Franceinfo. Des résultats qui démontrent qu’il n’y a plus de barrière entre les olympiades et les paralympiades. Car comme le dit si bien Jean-Marie Donatello, le président du Comité départemental Handisport : « Handi rime avec Vie, Sport avec Effort, Handisport, c’est le sport pour la vie ! »

 

Vivian Peiffer, rédacteur en chef