N°124

Septembre

- Dossier spécial Jeux Olympiques
- Le Rugby Club de Metz
- Le Poster de l'équipe féminine du FC Metz
- Les Red Dragon's deviennent messins

L'édito du mois

De quoi entretenir la flamme

2021. Il était temps que cette année chasse l’autre. Cependant, 2020 la maudite laisse un lourd héritage qui est loin d’être réglé, notamment en matière de sport. Quelle que soit la discipline, le sport dans toutes ses composantes, souffre. Alors oui, le gouvernement propose 100 millions d’euros. Mais nul ne sait encore comment cette somme sera ventilée. Par qui ? Quand ? Comment ? Le flou reste artistique. En attendant, les salles sont fermées, les compétitions sont quasi toutes à l’arrêt (en ce qui concerne le sport amateur) et nous espérons toutes et tous, le printemps avec force. Mais loin de moi l’idée d’entretenir la sinistrose ambiante. Certes, le sport n’est pas au mieux de sa forme car l’ensemble des acteurs travaille à des jours meilleurs. Comme le Département de la Moselle qui continue sa course vers 2024 avec ses Centres de Préparation aux Jeux ou le Comité départemental olympique et sportif qui peaufine son projet Moselle Impact 2024. De quoi entretenir la flamme.

Comme celle du Feu Sacré des Grenats qui terminent bien cette première partie de saison atypique avec 25 points au compteur. L’équipe est séduisante avec quelques belles individualités comme le FC Metz a coutume de former. Pour se souvenir de certaines pépites, rendez-vous dans les pages suivantes et repartez à la rencontre de Pjanic, Koulibaly ou Mané. Histoire de rêver un peu et d’entretenir l’optimisme.

 

Vivian Peiffer, rédacteur en chef