N°104

Novembre

- Hélène Schrub, DG du FC Metz
- Ilona Di Rocco, le grand espoir de Metz Handball
- Charlotte Lorgeré, le plus beau des combats
- Essai de la Peugeot 208 II

L'édito du mois

Un enjeu de santé publique

L’étude de l’assurance maladie de 2016 a montré qu’il y a plus de 20 millions de personnes, soit 35 % de la population, qui sont touchées par des maladies chroniques, à savoir les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les affections respiratoires, le diabète et l’obésité. 5 pathologies représentant 75 % des 10 millions de personnes qui sont prises en charge par l’assurance maladie au titre de l’Affection Longue Durée (ALD). Sur ces 10 millions de personnes, il y a une progression constante d’environ 3 % par an de ces ALD depuis 10 ans. Il y a donc 7,5 millions de personnes qui souffrent de maladies cardio-vasculaires mais aussi d’hypertension artérielle, de cancers, de diabètes de type I et II. Tout cela représentant un coût non négligeable, de l’ordre de 60 % des dépenses de l’assurance maladie. Pour contrer cette spirale négative, le Département de la Moselle a décidé de soutenir l’association Moselle Mouv’ dont la vocation est de créer un véritable réseau de sport santé au service des tous. Cette démarche locale responsable qui fait écho à la stratégie nationale Sport Santé 2019-2024, politique publique qui ambitionne de nous (re)mettre tous en mouvement sur tous les territoires, de déployer des pratiques adaptées, accessibles et encadrées, et de faire reconnaitre pleinement le rôle majeur des activités physiques et sportives pour la santé physique et mentale de chacun. Une façon aussi de démontrer une nouvelle fois que notre territoire est précurseur. Mais est-il (encore) permis d’en douter ?

 

Vivian Peiffer, rédacteur en chef