Olivier Krumbholz revient aux affaires !

Date : 26 janvier 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport

Après des championnats du monde manqués, la Fédération française de handball a décidé de mettre un terme aux fonctions du sélectionneur Alain Portes à quelques semaines du tournoi pré-olympique de l’équipe de France féminine. Pour le remplacer, la Fédé a choisi de confier la mission à l’ancien sélectionneur des Bleus, le mythique Olivier Krumbholz, qui a déjà coaché cette équipe entre 1998 et 2013.

Alain Portes, le sélectionneur de l’équipe de France féminine, a été démis de ses fonctions lundi. «Cette décision intervient après avoir constaté que les conditions de confiance mutuelle indispensables à la réussite de l’équipe de France n’étaient plus réunies», a justifié la Fédération française de handball dans un communiqué (ci-dessous), réaffirmant son «soutien» et sa «confiance dans son intégrité»

 

« Je n’ai jamais fini [une compétition] aussi fatigué, même quand j’étais joueur, physiquement et mentalement, avait déclaré l’ancien ailier des Bleus, médaillé de bronze aux Jeux olympiques en 1992. Ce qui m’a déçu, c’est de vivre des trucs que je pensais ne pas devoir vivre quand on est entraîneur de l’équipe de France. Mon boulot, c’est de faire du handball, et à certains moments j’ai fait tout autre chose, ça n’est pas normal. (…) On a cherché à me déstabiliser. »

 

L’éviction d’Alain Portes survient un mois après un Championnat du monde pénible au Danemark. Au-delà de la contre-performance – élimination en quarts de finale face aux Pays-Bas –, ce sont surtout des problèmes d’ordre extrasportif qui avaient secoué l’ex-sélectionneur, qui n’aura donc remporté aucune médaille lors de ses trois tournois à la tête de l’équipe de France – quarts de finale au Mondial 2013, 5e place à l’Euro 2014.

Olivier Krumbholz, son prédécesseur, a accepté «d’assurer la conduite de l’équipe de France pour la période des qualifications européennes à venir, ainsi que pour le tournoi de qualification olympique et les Jeux olympiques en cas de qualification». C’est donc le grand retour de celui qui avait mené les Bleues au titre mondial en 2003, et qui avait été évincé sans s’y attendre à l’été 2013.

 



Articles similaires

Metz Handball – Besançon : le match en images

Les dragonnes étaient de retour aux Arènes ce mercredi 8 septembre pour la première journée de...

En savoir plus

Hatadou Sako, future gardienne du temple

Élue meilleure gardienne de but du championnat de France la saison dernière avec l’OGC Nice,...

En savoir plus

AS Folschviller Handball : Un juste retour des choses

Au même titre que Sarrebourg Moselle Sud Handball, Folschviller est l’autre club à représenter...

En savoir plus