Football

Yvon Pouliquen, sa nouvelle vie d’agent de joueurs

DR
Entraîneur du FC Metz entre 2008 et 2010, Yvon Pouliquen a quitté le terrain pour les coulisses en devenant agent de joueur en 2012. Une reconversion réfléchie pour celui qui a coaché aussi Strasbourg, Lorient ou Grenoble. Virage à 180°.

Pourquoi devenir agent ?

« Quand Grenoble a coulé en 2011, je n’avais pas envie de rester sans rien faire. J’avais presque un an devant moi et je ne souhaitais pas prendre d’équipe en cours de saison. Alors que faire ? Parmi mes reconversions possibles à la fin de ma carrière de joueur, il y avait aussi celle d’agent de joueur. Je n’avais pas envie d’attendre alors j’ai entamé ma formation pour passer mes diplômes d’agent. Une formation juridique et une deuxième axée sur la jeunesse et sport. J’ai eu ma licence et je suis passionné par ce nouveau métier. Je vais voir de nombreux matchs de U17, U19, CFA et CFA2 dans le Grand Ouest pour repérer des joueurs avec un grand potentiel. »

Son rôle

« J’ai décidé de cibler des très jeunes joueurs du Grand Ouest plutôt que des joueurs professionnels. Ce sont des jeunes de centres de formation, le plus jeune est né en 2000, qui aspirent à devenir professionnel. Je suis un conseil pour leur carrière et pas seulement celui qui fait signer les contrats et qui négocient les salaires. C’est un plus d’avoir été joueur puis entraîneur pour les aider à faire les bons choix, car ils veulent aller vite souvent, aller au plus offrant et je suis là pour les envoyer dans les clubs les plus appropriés pour eux. Pas les plus généreux. L’objectif, c’est de voir le long terme et les aider à gravir les échelons. »

Les difficultés du métier

« Faire face à l’entourage de plus en plus présent autour du joueur, comprendre les désirs du joueur qui a parfois des idées de grandeur et jouer avec la concurrence de plus en plus accrue dans le monde des agents. Il faut que le choix soit avant tout axé sur la proposition sportive et non l’appât du gain. La grosse difficulté, c’est que de plus en plus de clubs travaillent en collaboration étroite avec des agents et il est très compliqué de rentrer dans certains clubs. »

Son parcours

AL_138_HM6Q001À 53 ans, Yvon Pouliquen a tourné – « pour le moment, un retour n’est pas exclu » – le dos à la carrière d’entraîneur pour se consacrer, à partir de 2012, à celle d’agent de joueurs. Avant d’être dans l’ombre, Yvon Pouliquen a été acteur en tant que joueur à Brest, Laval, Saint-Étienne et Strasbourg avant d’endosser le costume de coach à Strasbourg puis Lorient, avec qui il gagne une Coupe de France (2001 puis 2002). Un passage à Guingamp entre 2003 et 2005 puis Grenoble une première fois entre 2006 et 2007 avant Metz à partir de 2008. « J’ai passé deux belles saisons à Metz sur le plan sportif. Le bilan n’est pas mauvais mais l’histoire s’est mal finie puisque le président Serin a décidé de se séparer de moi alors que nous étions 4e à 1 point du podium. Il estimait que le changement était nécessaire pour atteindre l’objectif. » Metz ne montera pas en Ligue 1 à l’issue de cette saison 2009-2010. Il reprend Grenoble en main en 2010 avant la liquidation du club en 2011. Sollicité par des clubs entre 2011 et 2012, le natif de Morlaix (Finistère) a décidé de devenir agent de joueur. Sans regret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 6 =