FC Metz – SCO Angers : l’avant-match

Date : 26 août 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo :

Ce samedi à 20 heures, le promu affronte l’ex étonnant promu de l’année dernière, auteur d’une formidable première partie de saison 2015-2016. En revanche, cette saison, les Angevins n’ont pas bien commencé. Avec deux défaites en compteur en autant de matchs, le SCO vient chercher ses premiers points sur la pelouse de Saint-Symphorien.

Souvenez-vous. La saison dernière, le SCO Angers comptait déjà 4 points. Après avoir battu Montpellier (0-2) et tenu tête au FC Nantes (0-0), le club angevin allait s’imposer face au Gazélec Ajaccio lors de la 3e journée, un autre promu de la saison 2015-2016. Cette année, les choses ont moins bien débuté. En effet, le SCO a perdu deux fois. De façon étriquée certes mais tout de même. Que cela soit contre Montpellier (Boudebouz, 8e) ou face à Nice (Pléa, 4e), le SCO a entamé ses matchs difficilement. Si on retrouve les fondamentaux qui ont fait le succès du SCO la saison dernière, les attaquants sont restés muets. En face, le FC Metz qui ressort d’une défaite logique contre l’ogre parisien (0-3), a inscrit ses premiers trois points à la maison face à Lille, en revenant au score à chaque fois, grâce à ses recrues. Dans tous les cas, le FC Metz signerait bien pour être le promu angevin de la saison 2015-2016 (9e avec 50 points au terme de la 38e journée). Une comparaison faite à juste titre par nos confrères de France Football qui imagine bien ces Messins en promus épatants et décomplexés de l’exercice 2016-2017. « Il ne faut surtout pas être inquiet, il n’y a aucune raison de l’être, rappelait Philippe Hinschberger lors de cet entretien. La seule inquiétude peut venir de la fâcheuse habitude du FC Metz de faire le yo-yo depuis dix ans. On a besoin de retrouver de la stabilité. On est plutôt très, très concentré sur notre tâche (…) On est serein dans nos têtes. » Car pour gagner cette sérénité et rester en L1, le FC Metz a mis le paquet.  Yann Jouffre (210 matchs de Ligue 1), Renaud Cohade (255), Mevlüt Erdinç (271), Franck Signorino (233) ou Milan Bisevac (230) ont ainsi rejoint la Lorraine, accompagné d’éléments prometteurs, découverts en Ligue 2 comme Simon Falette (dans l’équipe-type de la saison), Florian Mollet (ex-Cristolien, 35 matchs et 11 buts l’année dernière) ou l’étonnant Opa Nguette, auteur d’un très bon match contre le PSG. Autre atout et non des moindres, le FC Metz joue à Saint-Symphorien. À domicile, ils n’ont plus perdu depuis le 13 février dernier.

 

 



Articles similaires

Êtes-vous incollable sur le FC Metz – Chapitre 2 ?

Pensez-vous tout savoir sur le FC Metz ? Même la taille de pointure d'Ibrahima Niane ? Pour le...

En savoir plus

Le FootGolf : l’art de jouer comme un pied

Lancé en 2009 aux Pays-Bas, le FootGolf est un sport à part entière qui ne cesse de monter en...

En savoir plus

Mercato FC Metz : quelles pistes pour l’hiver ?

Alors que le FC Metz lutte pour son maintien en Ligue 1, le club doit tirer les conclusions de...

En savoir plus