Union Ste Marie/Metz : les premières fois de Mamedy Diawara

Date : 25 février 2015 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport, DR

Ailier de l’Union Sainte-Marie/Metz Basket depuis 2011, Mamédy Diawara effectue un bon début de saison, bien cramponné, avec son club, au milieu de tableau de la Nationale 2. Il s’est prêté au jeu de l’interview décalée avec plaisir.

Premier surnom ?

« Mash. Lorsque je jouais en minimes à La Jeune Garde de Tourcoing, mon coach, Patrice, m’appelait « Mashmedy » et puis, après, « Mash » est resté. Et du coup, mes coéquipiers et les membres de ma famille m’appellent comme ça. »

Premier ballon de basket ?

« Vers 8-9 ans par mon grand frère qui faisait du basket. Moi, au départ, je n’étais pas du tout attiré par ça. Je préférais la gymnastique et le football au basket-ball. Mais comme j’étais grand, j’étais plutôt prédestiné au basket qu’aux barres parallèles (rires). Et puis, la passion du basket est venue petit à petit. »

Premier souvenir de dessin animé d’enfance ?

« Les Chevaliers du Zodiaque. Indémodable. J’ai d’ailleurs regardé quelques épisodes récemment… contre les Chevaliers d’Or (rires). »

Premières vacances en solo ?

« À Saint-Raphaël à 17 ans, avec des copains. À l’époque, la marque de chewing-gum, Hollywood, mettait gratuitement à disposition des gens des bus en partance de Paris pour le Sud-Est et le Sud-Ouest. On s’était inscrits pour aller dans le Sud. Ce sont de grands souvenirs. »

Première voiture ?

« Une Peugeot 405 rouge que j’ai eue à 22 ans lorsque je jouais à Dieppe. C’était un véhicule mis à disposition par le club. Elle était un peu vieille mais elle m’emmenait partout alors j’étais super content. »

Premier grand match de basket à la télévision ?

« Un Pau-Limoges sur France 3, à la fin des années 80, un dimanche après-midi. J’avais été marqué par ce match de championnat et par le joueur de Limoges, Michael Young. Et évidemment la Dream Team de Barcelone 1992. »

Première grande prestation au basket ?

« Lorsque nous avons terminé 3e du championnat de France minime avec Tourcoing en 1996. C’était à Paray-le-Monial et cela reste un grand souvenir de jeunesse. »

Premier concert ?

« Le concert de NTM en 1998 au zénith de Lille. C’est le meilleur concert que j’ai vu de toute ma vie et pourtant, je vais souvent voir des concerts. JoeyStarr et Kool Shen avaient fait le show et il y avait une ambiance de dingue. J’y suis d’ailleurs retourné, dix ans plus tard, en 2008, pour un concert génial. J’adore ce groupe. »

Premier amour ?

« Natacha. J’avais 15 ans et c’était au collège. J’en garde un bon souvenir. »

Première idole de basket ?

« Michael Jordan, sans hésiter. Il n’y a aucune comparaison possible. Même Kobe Bryant qui vient de battre son record de points en NBA n’est pas aussi grand que lui. Il n’aura jamais son aura et sa grandeur. »

Premier grand souvenir de télévision ?

« Téléfoot. Le rendez-vous dominical de toute la famille durant de très nombreuses années. »

Première grosse blessure ?

« Une rupture de l’aponévrose plantaire quand je jouais à Feurs (N1) et qui m’avait immobilisé 3 mois. »

Première bagarre ?

« À l’école primaire, contre mon meilleur ami. Il m’avait chambré et comme j’étais susceptible, je lui suis rentré dedans. Rien de grave (rires). »

Première idée au lever ?

« Remercier Dieu pour ce nouveau jour. »

 



Articles similaires

Red Dragons – Le Puy-en-Velay : les Mosellans remontés à bloc !

Après une campagne toulousaine infructueuse, les Red Dragons avaient cœur de se racheter auprès...

En savoir plus

Red Dragons vs Toulouse IC : occasion manquée

Les bonnes dispositions observées le 5 octobre dernier à domicile, ne ne sont pas concrétisées...

En savoir plus

Red Dragons : une (large) victoire pour commencer

Samedi 5 octobre, la Nationale A de Basket Fauteuil a repris ses droits. Les Red Dragons ont...

En savoir plus