Les casquettes multiples de William Guenfissi

Date : 1 mars 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Coach de l’équipe handibasket de Jarny, William Guenfissi est depuis le 22 novembre 2015, assistant coach de l’équipe nationale de Belgique. Il est aussi préparateur physique du pongiste Alan Papirer, grand espoir de MMH et multiplie les engagements caritatifs à l’image de ses rôles de parrain au sein de l’association des chiens guides d’aveugles du Grand-Est ainsi qu’au sein d’Handismile créée pour l’amélioration du quotidien des enfants en rééducation ou en réadaptation. Un emploi du temps chargé qui ne fait pas peur au jeune sportif. La preuve par 5.

1. Coach Handibasket de Jarny

L’objectif de montée n’est plus. « Nous avons raté le match qu’il ne fallait pas rater face à Vandœuvre, l’actuel leader », précise d’emblée William Guenfissi. Néanmoins, la saison en cours de Jarny n’est pas à jeter, loin s’en faut. En effet, 4e avec 17 points au compteur, l’équipe n’est qu’à 3 points du premier. « Entre la fin de la phase aller et le début des matchs retour, nous avons aligné quatre victoires consécutives avant d’enchaîner deux défaites qui nous ont plombé », poursuit le coach jarnysien. « Le fait d’avoir recruté à tous les postes nous a permis d’être là où nous en sommes aujourd’hui. Notre but est désormais de finir la saison du mieux possible afin de bien préparer celle à venir. » Mais avant de parler de 2016-2017, Jarny organisera son traditionnel tournoi international le 28 mai prochain.

2. Assistant coach de l’équipe nationale de Belgique

« Avant mon engagement avec la team Belgium Lions (l’équipe nationale, NDLR), j’ai eu un entretien avec le team manager Jacques Wilmus, le coach Marc De Vos et le capitaine de l’équipe Sam Bader le 22 novembre 2015. Suite à cette entretien, je me suis engagé avec l’équipe nationale avec pour objectif Tokyo 2020. » Une équipe nationale en quête d’image car absente depuis un certain temps des compétitions internationales. « Nous sommes dans un processus de regain d’image. De fait, nous menons un certain nombre d’actions de sensibilisation auprès du public et notamment dans les écoles. Sportivement parlant, on organise des matchs amicaux à l’image de celui que nous aurons le 13 mars prochain face à un club classé 18e européen. On va aussi avoir l’opportunité de jouer contre l’équipe nationale d’Algérie juste avant les JO sans oublier des stages d’ores et déjà prévus en juin 2016. » Autant de rendez-vous pour se préparer au mieux pour les championnats d’Europe en 2017, première compétition officielle dans laquelle s’alignera l’équipe nationale belge.

3. Préparateur physique

Titulaire d’un Brevet d’État d’Éducateur Sportif et d’un certificat de spécialisation Accompagnement et Intégration de Personnes en Situation de Handicap (CS AIPSH), William Guenfissi assure des programme sur mesure comme il le fait au quotidien avec Alan Papirer, le grand espoir du club de tennis de table de Moulins-lès-Metz Handisport. Si vous êtes intéressé par des prestations d’un coach à domicile, rendez-vous sur http://www.willy12twelve-coaching.fr/accueil.html

4. Parrain de l’association des chiens guides d’aveugles du Grand-Est

Le point d’orgue de l’année sera sans doute constitué par le défi personnel de William. À savoir participer au Marathon de Paris le 3 avril en fauteuil. « J’ai l’intention de le terminer en moins de trois heures. Je suis toujours à la recherche d’un partenaire financier. L’idée est l suivante : je prends en charge tous les frais afférents au marathon mais l’intégralité du sponsoring assurée par le futur partenaire sera matérialisée sous forme de dons pour l’association. » À bon entendeur.

5. Parrain de l’association Handismile

Rattachée à l’EREA de Flavigny-sur-Moselle, l’association Handismile a pour but de redonner le sourire aux enfants en convalescence et/ou en réadaptation au sein de la structure. « J’ai été contacté par les membres dirigeants pour en être le parrain. Dans un premier temps, nous allons faire connaître l’association tout en organisant des temps forts pour les enfants. Plusieurs projets sont déjà l’étude : par exemple, inviter les enfants du centre à assister au tournoi international handibasket à Jarny ou permettre aux jeunes de rencontrer des sportifs de haut niveau. »



Articles similaires

Les Canonniers repartent à l’abordage

Après une année 2017 compliquée où le maintien ne s’est profilé qu’en toute fin de saison,...

En savoir plus

Mathis Keita, la voie du Nord

Joueur du BCM Gravelines-Dunkerque en Pro A après deux saisons à Evreux à l’échelon...

En savoir plus

Handibasket : Saint-Avold n’a pas démérité

Après la déculottée face à Hyères (77-35) en 1re journée de championnat le 8 octobre dernier,...

En savoir plus