Handibasket : Saint-Avold n’a pas démérité

Date : 16 octobre 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Après la déculottée face à Hyères (77-35) en 1re journée de championnat le 8 octobre dernier, Saint-Avold avait cœur à se racheter devant son public ce week-end. Contre Meaux, le champion de France en titre, le promu naborien n’a pas démérité, loin s’en faut (78-91).

Pas facile de se retrouver dans le grand bain de la Nationale A. A fortiori lorsqu’on est un promu et davantage quand on dispose du plus petit budget du championnat. Pietro Lambroni, le président emblématique du club handibasket de Saint-Avold ne le sait que trop bien mais il n’est pas homme à se laisser abattre. Ainsi, cette saison, il a mis les petits plats dans les grands en recrutant quelques pointures, à l’image de l’international belge Lorenzo Boterberg ou Bouba Konaté en provenance de Capsa Paris. À l’entame de ce premier match à domicile contre Meaux, le champion de France en titre, Saint-Avold ne s’en est pas laissé compter. Jusqu’à 6 minutes du premier quart temps, il a réussi à tenir la dragée haute au champion (10-10). Or, l’expérience a fini par parler : à la pause, les Meldois laissaient les Naboriens à 12 points (15-27). La fluidité du jeu de Meaux conjuguée à la fébrilité et parfois la maladresse devant le panier des locaux, laissait quasiment le même écart à la fin du 2e quart temps (37-49). Ce n’est véritablement qu’au 3e quart temps que Saint-Avold s’est libéré avec notamment un festival offensif de Lorenzo Boterberg – assurément l’homme du match – auteur de belles combinaisons avec Konaté sans oublier quelques coups d’éclat d’Arnaut Naffiz . Tant et si bien que Saint-Avold n’accusait plus qu’un retard de 9 points (59-68). Mais la logique est implacable. Meaux un cran au-dessus en termes de jeu, finit par refaire la course en tête (59-79 à 4 minutes de l’entame du dernier quart temps). Saint-Avold ne pourra faire son retard (78-91). Toutefois, le match a clairement démontré que le potentiel était bel et bien présent du côté naborien.



Articles similaires

Les Canonniers repartent à l’abordage

Après une année 2017 compliquée où le maintien ne s’est profilé qu’en toute fin de saison,...

En savoir plus

Mathis Keita, la voie du Nord

Joueur du BCM Gravelines-Dunkerque en Pro A après deux saisons à Evreux à l’échelon...

En savoir plus

Eric Deschamps : « Une année plus que convenable »

Coach de l’Union Sainte-Marie/Metz Basket, Éric Deschamps se dit satisfait de la saison...

En savoir plus