Eric Deschamps : « Une année plus que convenable »

Date : 7 juillet 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport, DR

Coach de l’Union Sainte-Marie/Metz Basket, Éric Deschamps se dit satisfait de la saison écoulée avec une 6e place obtenue par ses joueurs en Nationale 2. Dans la course à la première place à la trêve hivernale, les Canonniers n’ont pas pu maintenir la cadence entraperçue en début de saison. Le bilan avec l’entraîneur messin.

Éric, êtes-vous satisfait ou déçu de votre saison ?

Éric Deschamps : C’est un sentiment partagé pour vous dire les choses sincèrement. Un mélange de déception car nous avons mal négocié le début d’année et notamment le mois de janvier car nous pouvions prétendre à mieux. On aurait peut-être pu faire mieux mais la saison s’est quand même bien déroulée. Nous avons connu une période creuse avec 5 défaites consécutives mais nous avons eu les ressources nécessaires pour se sortir de ce mauvais pas en alignant 5 victoires sur les 6 dernières rencontres. Nous avons su inverser la tendance et c’est plutôt positif.

En quoi le groupe a-t-il progressé ?

E. D. : Je dirai qu’il a su être dans la continuité au niveau de sa qualité de travail. Les joueurs étaient investis à l’entraînement et humainement, le groupe vivait extrêmement bien ensemble. Cela fait plusieurs années que ce groupe progresse et certains d’entre eux ont franchi un palier cette saison. J’ai confiance en eux pour continuer de bien travailler tous ensemble et d’aller encore de l’avant.

Mamédy Diawara

En décembre 2015, vous étiez à la lutte pour la première place. Qu’est-ce qui explique que vous n’avez pas pu suivre la cadence du trio de tête emmené par le champion Gries/Oberhoffen ?

E. D. : Nous étions dans un groupe très homogène où il suffisait de peu de choses pour gagner… mais aussi pour perdre. Hormis Gries/Oberhoffen, les équipes n’avaient pas beaucoup de marges lors de chaque rencontre et sur certains détails, nous avons lâché le wagon car oui, en janvier, nous faisions partie des équipes susceptibles d’intégrer le top 3 en fin de saison. Nous avons perdu deux joueurs importants en janvier sur blessure et cela a peut-être eu des conséquences lourdes. Mais nous avons fait une année plus que convenable.

Quels sont les objectifs de la saison à venir ?

E. D. : Faire aussi bien déjà. Après, pour savoir si on peut viser plus haut que cette 6e place, il faudra attendre la fin du recrutement et le niveau du groupe pour la saison 2016-2017. Je peux d’ores et déjà annoncer les départs de Vincent Mendy et de Samba Goribé ainsi que la « pause » d’Étienne Bébing, que je coachais depuis 8 ans, et qui souhaite prendre une année sabbatique tout en restant avec nous et en participant aux entraînements. Mais il ne souhaite plus jouer en championnat pour le moment. Notre recrutement influencera notre saison prochaine. Notre groupe va bouger plus que les saisons précédentes, nous verrons si cela aura un bel impact sur la suite.

L’Union attire-t-elle de plus en plus ?

E. D. : Nous n’avons pas un budget mirobolant même si le club fait beaucoup d’efforts pour nous donner des moyens conséquents. Nous ne faisons pas partie du top 3 des budgets de notre poule mais nous passons chaque saison des paliers sportifs et le club a de plus en plus de résonance chez les joueurs que nous contactons. L’Union a pris conscience qu’il fallait structurer le club et se donne les moyens de le faire. Ça se met en place. Le meilleur est à venir.



Articles similaires

Les Canonniers repartent à l’abordage

Après une année 2017 compliquée où le maintien ne s’est profilé qu’en toute fin de saison,...

En savoir plus

Mathis Keita, la voie du Nord

Joueur du BCM Gravelines-Dunkerque en Pro A après deux saisons à Evreux à l’échelon...

En savoir plus

Handibasket : Saint-Avold n’a pas démérité

Après la déculottée face à Hyères (77-35) en 1re journée de championnat le 8 octobre dernier,...

En savoir plus