Seraing, Muller, Nancy leader et Wawrinka… Retour de vacances en fanfare

Date : 17 août 2015 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport, DR

Bon, je dois l’avouer, j’ai encore du sable dans mes affaires, les yeux qui collent et je reprends après quelques semaines de coupure. Enfin coupure, on se comprend. J’ai essayé de ne pas partir sur un île déserte sans réception ni flux d’informations sportives. L’été a été chargé. Voilà ce que j’ai retenu…

L’internationale de Metz et Seraing Grenat…

L’internationalisation est une chance pour l’économie française. Et ça Metz l’a bien compris. Le Portugal, le Cameroun, la Turquie, l’Espagne, l’Argentine et la Belgique ont décidé d’investir en France et plus particulièrement en Moselle où Carlos Freitas et José Riga ont fait appel à leurs ressortissants. Bien malin celui qui pourra dire ce qu’apporteront, sur une saison, les Kaprof, Djim, Santos, Reis, Baldé, Ozmen, Balliu et autres Gbakle dans un championnat équilibré et donc relevé où le principal adversaire des Messins pourrait être à 60 km du stade Saint-Symphorien… Le derby du 18 septembre n’en aurait que plus de saveur…
Pendant que Metz se met aux langues étrangères, d’autres ont rejoint le FC Metz bis. Située à Seraing, l’équipe belge compte, dans ses rangs, pas moins de 5 joueurs de l’effectif grenat. Thibaut Vion, dernier de cordée, rejoint en prêt Mathieu Udol, Kwame Nsor, Anthony Mfa Mezui et Marouane Sahraoui. Des performances scrutées attentivement par le staff messin.

Aurélie Muller, d’or et d’eau fraîche

Aurélie Muller est devenue championne du monde sur 10 km dames, seule distance olympique en eau libre, lors des Mondiaux 2015,  la première médaille d’or de la discipline pour la France. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul : la nageuse de 25 ans s’est également qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio l’année prochaine. La jeune de femme s’entraîne depuis le mois de févier avec Philippe Lucas. Durant 10 ans, elle s’est entraînée avec Olivier Antoine à Sarreguemines avant d’arriver au bout de leur collaboration il y a un an et demi. En septembre, elle est partie s’entraîner au Canada mais est revenue en France alors que les méthodes ne lui convenaient pas. Bien lui en a pris.

Wawrinka confirmé, Tsonga et Simon présents. Le Moselle Open 2015 a belle gueule

Julien Boutter l’a (ré)affirmé : Stan Wawrinka, sauf problème de santé de dernière minute (l’US Open se joue début septembre), sera bien en Moselle entre le 19 et le 27 septembre. Planté l’an passé par le Suisse, la direction du Moselle Open est catégorique, cela n’arrivera pas en 2015. Pour accompagner Wawrinka, le Moselle Open s’est assuré la présence de 4 joueurs du top 30 : Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga, Guillermo Garcia-Lopez (Esp), Adrian Mannarino. Les habituels Gilles Muller (Lux), Nicolas Mahut et Paul-Henri Mathieu seront bien là, avec les outsiders Martin Klizan (Cze), Julien Benneteau, Federico Delbonis (Arg) ou Vasek Pospisil (Can). Le prodige Alexander Zverev fera office d’épouvantail. Le tenant du titre, David Goffin (Bel) ne devrait pas fouler les courts des Arènes.

Paule Baudouin règle ses comptes avec Metz Handball

« J’ai lu beaucoup de choses me concernant dans les journaux locaux, des choses que je n’ai pas dites ou encore moins faites. J’ai même eu le sentiment qu’on voulait ternir mon image, me faire passer pour celle que je ne suis pas. Au départ, je n’ai pas voulu m’exprimer pensant que c’était donné trop d’importance aux personnes qui souhaitaient me nuire. Mais trop c’est trop !!! » La lettre ouverte de Paule Baudouin à destination de ses fans est sans équivoque. Besoin d’embellir une image ternie par ses rapports conflictuels avec la direction et le staff messin ? L’internationale s’explique : « Le 20 juillet a eu lieu la reprise sportive avec les nouvelles joueuses du club de Metz handball, mais malheureusement j’ai juste eu le temps de les saluer et d’aller faire mes examens médicaux (…). A la fin du dernier entrainement de celle-ci, il m’a été notifié que je ne faisais pas partie du « groupe 1″, groupe dans lequel figure toutes les joueuses professionnelles sans savoir ce qui m’ait réellement reproché. » Connue pour son caractère… difficile, Paule Baudouin se défend d’un quelconque comportement déplacé. « La saison passée, je me suis battue aux cotés de mes coéquipières pour l’obtention de nouveaux titres, mon investissement a été total et je défie quiconque d’oser sous-entendre le contraire. Je n’ai manqué de respect à PERSONNE, je n’ai remis en question l’autorité de qui que ce soit. Je ne peux d’avantage tolérer toutes les manigances qui n’ont pour but de me nuire mais au final ternissent l’image de mon club. » Le club et la joueuse cherchent désespérément un terrain d’entente.



Articles similaires

Moselle Sport de retour en kiosque !

Après quelques mois d’absence chez les buralistes, Moselle Sport est de retour dans les kiosques...

En savoir plus

Offre spéciale fête des pères

Besoin d'une idée cadeau de dernière minute pour la fête des pères ? Moselle Sport vous propose...

En savoir plus

Moselle Sport 110 en téléchargement gratuitement

Cher.e abonné.e, cher.e lecteur.trice,   La situation actuelle en France ne nous permet...

En savoir plus