L’innovation au service du sport et de l’entreprise

Date : 24 décembre 2017 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Double champion du monde de 110 m Haies et du relais 4 x 100 m à Helsinki en 2005, Ladji Doucouré et Guy Ontanon, son entraîneur historique du relais, ont animé une conférence organisée au Novotel d’Hauconcourt consacrée à l’innovation et la conduite du changement. À cette occasion, de nombreux dirigeants d’entreprises sont venus à leur rencontre.

Co-organisé par le Fonds de Dotation Moselle Sport Académie, plusieurs réseaux économiques, dont les DCF Metz (Dirigeants Commerciaux de France), Ré@gir, Synergie Club, avec la collaboration du Centre de Formation TFOC, « l’innovation au service du sport et de l’entreprise » a réuni le double champion du monde de Ladji Doucouré et son entraîneur Guy Ontanon. C’est grâce à de nouvelles techniques de management que ce duo a été consacré sur le relais 4 x 100 m aux championnats du monde à Helsinki en 2005. « Le métier d’entraîneur/manager a beaucoup évolué depuis les années quatre-vingt dix. À cette époque, les managers décidaient, planifiaient et organisaient… Aujourd’hui, nous sommes davantage dans le management humain », souligne Guy Ontanon, ancien basketteur et professeur d’EPS (éducation physique et sportive), devenu par la suite entraîneur de l’élite du sprint français (Christine Arron, Muriel Hurtis, Jimmy Vicaut, Ronald Pognon …). « Le manager est au centre du dispositif avec son athlète pour atteindre la performance de haut niveau. Les techniques d’entraînement ont évolué, avec l’innovation des matériaux, des technologies … On ne gagne plus seul ! C’est bien le collectif qui prime et l’alchimie entre le sportif et son staff. Le bien-être amène à la performance et non l’inverse. » La notion de « partage » a donc été soulignée, comme ingrédient nécessaire à la réussite de son équipe. « Que ce soit dans le monde du sport ou de l’entreprise, le manager doit présenter et faire adhérer le projet à son équipe », ajoute-t-il. Discours confirmé par Ladji Doucouré. « Il faut aller chercher au-delà à chaque fois et repousser les limites, dans le sport comme en entreprise. Se fixer des objectifs élevés et se donner les moyens d’y arriver. » L’utilité du travail en équipe va amener plusieurs bénéfices au sportif mais aussi à l’entreprise. « Nous (l’ensemble des sprinteurs) et le coach formions un vrai groupe soudé lors de ces championnats du monde, et encore plus entre la série, les demi-finales et la finale. Ce lien fort a renforcé notre motivation et l’envie de se dépasser chacun pour l’autre. C’est certainement ce qui a fait la différence lors de cette finale… L’ensemble des équipes de relais était très fort, mais il y avait beaucoup d’équipes qui n’étaient que l’addition d’individualités et non d’un collectif », conclut l’ancien athlète.

Pour mémoire

Moselle Sport Académie est un dispositif unique et innovant en France initié par le Conseil départemental de la Moselle. L’accompagnement à destination des sportifs de haut niveau est basé sur trois axes : la sécurisation des parcours, la professionnalisation et la protection.

Le Centre de formation du TFOC (Terville Florange Olympic Club), créé en 2016, est devenu un véritable outil de développement du volley féminin mais aussi de formation et d’attractivité sur le territoire mosellan.

 



Articles similaires

Open AVS Pétanque : une première !

Le groupe AVS Santé spécialisé dans la diffusion de matériels médicaux (AVS Médical), des...

En savoir plus

« Dans le monde du sport, la place du Département est importante »

Nous avions rencontré le mois dernier Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la...

En savoir plus

Bob Tahri préconise la méthode Mandoo

La société Mandoo s'installe à Metz. Leader autrichien de l'électrostimulation, la franchise...

En savoir plus