Aurélie Muller, championne du monde !

Date : 17 juillet 2017 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Un an après la désillusion et la disqualification qui l’avait privée de médaille aux Jeux olympiques de Rio, Aurélie Muller a conservé son titre de championne du monde du 10 km en eau libre, dimanche dans les eaux du lac Balaton (Hongrie).

« L’histoire est belle » , a estimé Aurélie Muller, après avoir conservé son titre de championne du monde du 10 km en eau libre, hier dans les eaux du lac Balaton, en Hongrie. La Française s’est imposée en 2h00’13’’70 devant l’Équatorienne Samantha Arevalo et l’Italienne Arianna Bridi. Après sa rocambolesque disqualification aux JO de Rio et le traumatisme qui a suivi, l’Alsacienne a réussi à se reconstruire et lancer l’opération Tokyo 2020.

« Je suis super contente, vraiment. Revenir après ce qui s’est passé à Rio, l’émotion monte là… Je suis juste fière de moi. L’histoire est belle », a-t-elle annoncé juste après la course.

« Ça représente une reconstruction pour une athlète qui a vécu ce qu’elle a vécu, des émotions partagées, des bonnes, des mauvaises, des doutes, a décrit Stéphane Lecat, le patron de l’eau libre française. Franchement, je n’en reviens pas de ce qui s’est passé cette année, après Rio… »

Il y a un an dans la baie de Copacabana, Muller (27 ans) avait vu son rêve olympique s’envoler, quand une disqualification pour avoir gêné une autre concurrente dans le sprint final lui avait coûté la médaille d’argent.

Et donc une médaille d’or pour la Sarregueminoise. Soit une deuxième en deux courses – après celle de Marc-Antoine Olivier samedi sur le 5km – pour l’équipe de France d’eau libre qui semble bien partie pour éclipser totalement la compétition en bassin à venir.



Articles similaires

Dekra, nouveau partenaire de Moselle Sport Académie

Le 23 mai dernier, Le Département de la Moselle et Moselle Sport Académie ont signé une...

En savoir plus

« Il y a du mieux pour le XV de France, mais cela reste fragile »

Très attentif au comportement du XV de France durant le Tournoi des Six Nations, Rodolphe Pires,...

En savoir plus

Backscheider : « La preuve que l’on peut réussir même si on ne vient pas de la montagne »

Médaillé de bronze aux derniers Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018 avec le relais ski...

En savoir plus