VW Golf GTE : Charles François teste la puissance verte

Date : 11 décembre 2015 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport

Multi champion du monde de muay-thaï, Charles François est un féru d’automobile. Propriétaire de deux Volkswagen Golf durant sa jeunesse, le Messin s’est rappelé aux bons souvenirs de ses premiers plaisirs au volant. Un plaisir décuplé par la puissance du moteur de cette Golf GTE 204 ch. Round 1.

Au moment de s’installer au volant de cette Golf GTE version « écolosportive » qui associe un 1.4 turbo essence de 150 ch et un moteur électrique de 104 ch, Charles François a fait un retour dans le passé de presque dix ans. « La Golf et moi, c’est une grande histoire d’amour, sourit le boxeur de 29 ans. Quand j’ai obtenu mon permis en 2007, ma première voiture fut une Golf II. Puis je suis passé à une Golf III GTI TD 110 que j’ai gardée durant 3-4 ans. Je garde un souvenir ému de ces années avec cette voiture. J’étais un jeune étudiant qui s’était payé son permis à 22 ans grâce à la boxe et elle m’a surtout permis de me muscler les bras car elle n’avait pas direction assistée (rires). » Dès les premiers kilomètres, Charles « Karlito » François est séduit au volant de la version hybride de la Golf. La boîte automatique fait son grand effet. « C’est la première voiture avec boîte auto que je conduis et c’est est une super surprise, comment le champion du monde de muay-thaï. C’est agréable à la conduite et ça évite les problèmes d’embrayage par manque de concentration. » Alignant les kilomètres, Charles François n’en a pas fini avec les surprises. « Quel silence ! Malgré les 204 chevaux et le fait que l’on ne soit pas en mode électrique, cette voiture ne fait pas de bruit, c’est impressionnant. Le confort de conduite est optimal. C’est un vrai régal.  L’électrique est un bon critère de sélection pour moi dorénavant. J’ai toujours été sensible à l’écologie et je pensais récemment m’acheter un scooter électrique. Le faire avec une voiture hybride serait une option tout à fait viable. C’est important de participer à l’effort écologique. »

« La taille du coffre est quelque peu gênante »

Les options proposées par la Golf GTE amusent le boxeur et une retient particulièrement son attention : le Lane Assist (assistant actif au maintien de trajectoire aide à éviter les accidents en quittant involontairement la chaussée). « C’est super pratique, rigole-t-il. Ça évite les mauvaises surprises si on n’est pas complètement concentré sur la route. Un vrai atout. » Papa d’un petit garçon en bas âge, Charles François voit le premier vrai défaut à cette Golf GTE. « La taille du coffre est quelque peu gênante (coffre amputé de 108 litres ! NDLR). Il n’est pas assez profond. Quand on a un enfant, on a besoin de place pour le matériel qui va avec. Et j’ai peur qu’il ne soit pas assez large pour tout ce que j’ai à y mettre. Sans oublier mes équipements pour la boxe. » La puissance des 204 ch redonne le sourire au conducteur d’un jour. « Quelle puissance ! On sent bien les chevaux sans les entendre de trop. C’est une belle sensation et un confort de conduite très intéressant. » Un dernier commentaire ? « Je la garderai bien (rires). » Je vous rassure, nous aussi.

L’avis de Moselle Sport sur la Golf GTE

Première hybride rechargeable Volkswagen produite en série, la Golf GTE se compose d’un 4 cylindres essence 1,4 litre TSI de 150 chevaux, associé à un moteur électrique de 102 chevaux. On dispose au total de 204 chevaux de puissance combinée, à travers trois modes d’utilisation : électrique (E-Mode), hybride et le tout thermique pour imposer la charge des batteries. À cela s’ajoute un mode GTE plus « sportif », spécifique à la Golf, mais qui, au final n’a pas vraiment d’utilité par rapport à la conduite normale. Comptez une petite soixantaine de kilomètres en électrique et 550 en essence. Pratique si on fait de la ville pour la partie électrique. Inutile pour les grands rouleurs donc. En mobilisant toute la puissance de ses deux moteurs (lorsque la charge de la batterie le permet), la Golf GTE se débarrasse du 0 à 100 km/h en 7,6 s (6,5 s pour une GTI, 7,5 pour une GTD) et offre des reprises impressionnantes. Pour la partie extérieure, la calandre munie d’un liseré bleu se prolongeant dans les phares, les feux à LED à fond sombre sont un atout, alors que le coffre est amputé de 108 litres pour faire de la place aux batteries, soit une capacité de 272 litres équivalente à celle d’une citadine. Dommage. Accessible à partir de 36 000 euros, ce modèle pourrait fort bien faire exploser le marché des hybrides rechargeables.



Articles similaires

Cap Fémina Aventure : Alexandra et Claire ont besoin de vous !

Deux amies avec une motivation sans failles pour accéder à la ligne de départ du Raid Cap Femina...

En savoir plus

Mathieu Jaminet, trajectoire ascendante

Tout juste auréolé d’un titre de champion en ADAC GT MASTERS en 2018, le Mosellan Mathieu...

En savoir plus

On a marché sur la dune

Sponsor principal de l’épreuve 2018, l’entreprise Norauto a engagé un convoi de sept...

En savoir plus