On a marché sur la dune

Date : 2 mai 2018 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Sponsor principal de l’épreuve 2018, l’entreprise Norauto a engagé un convoi de sept véhicules pour la 21e édition du 4L Trophy. Romuald et Mohamed, du centre de Laxou (Meurthe-et-Moselle), ont participé à ce formidable raid qui les a menés d’Algésiras (Espagne) à Marrakech (Maroc). Entre entraide, bonne humeur et émotion, l’aventure n’a pas manqué de saveur. Flashback.

 

21e édition du raid 4L Trophy au Maroc, et toujours un engouement extraordinaire chez les étudiants participant à cette épreuve qui leur est réservée. Fin février, ce ne sont pas moins de 1 300 véhicules 4L et quelque 2 600 participants des deux sexes et de sept nationalités différentes qui se sont élancés le 15 février de Biarritz. Créé par Jean-Jacques Rey en 1997, ce raid automobile d’une durée de 10 jours part de France, avant de traverser l’Espagne et le Maroc. Avec une arrivée prévue à Marrakech le 23 février pour les équipages aux commandes de la légendaire petite voiture Renault qui porte joyeusement ses 57 printemps. Norauto, spécialisé dans la réparation rapide automobile, sponsor officiel de l’édition 2018, avait décidé de lancer un concours auprès de ses salariés pour remplir les cinq voitures engagées pour la compétition, et ainsi mettre en avant 24 collaborateurs de la société, issus des services centraux, du réseau mais également les équipes internationales : une équipe d’Italie et une équipe d’Espagne. « Un concours interne a été lancé par la direction, explique Romuald Archien, 36 ans, responsable du centre de Laxou, en Lorraine. Nous devions faire une petite vidéo de présentation qui déterminait notre motivation. Et nous avons été sélectionné avec mon collègue, Mohamed. » 7 équipages au volant de 4L loués pour l’occasion se sont donc rendus aux portes de l’Afrique du Nord, accompagnés de 10 mécaniciens venus prêter main-forte au poste de contrôle mécanique, et ainsi aider les étudiants à entretenir ou réparer leur véhicule, fortement malmené sur les pistes marocaines. « Les mécaniciens ont fait un travail formidable, ajoute Romuald. Car, si nous, participants, n’avions que 5 ou 6 heures de sommeil entre deux étapes, les mécaniciens dormaient à peine deux heures, trop occupés à aider et rassurer les étudiants inquiets de l’état de leur 4L. Ils n’ont pas vécu la même aventure et je leur tire un grand coup de chapeau. »

35 400 € récoltés pour une association

Après avoir débarqué au port de Tanger et passé les hauts sommets de l’Atlas, les Trophistes ont mis le cap au sud à travers l’Atlas enneigé, jusqu’aux dunes de Merzouga aux confins algéro-marocains. Six étapes qui mettent à l’épreuve autant la mécanique que la débrouillardise, la ténacité et la solidarité des participants. « Le but est de se rapprocher le plus possible du nombre de kilomètres édité par le road book du 4L Trophy en se dirigeant à l’aide d’une boussole, tout en respectant les règles sous peine de pénalités », ajoute Mohamed Mouritany, 50 ans, l’autre membre du binôme et régional de l’étape en tant que Marocain de naissance. « Le fait de ne pas concourir pour le meilleur temps, cela permet de profiter des paysages, des communautés présentes sur le tracé et bien évidemment, d’aider les véhicules en difficulté, note Romuald. Notamment de par notre rôle de sponsor officiel. Nous ne concourrions pas pour le classement général final. » De la vue imprenable sur l’oasis du Tafilalet aux paysages grandioses de la vallée du Ziz et son immense palmeraie, les Trophistes ont même eu l’occasion de faire étape dans des petits villages. « Nous avons eu l’occasion de rencontrer des Marocains, installés en plein milieu du désert, et des enfants émerveillés par nos voitures. C’était un grand moment de partage. » Avec 6-7 heures de course quotidienne en moyenne, pour parcourir entre 300 et 600 kilomètres, la course avait surtout un objectif, qui n’avait rien à voir avec la compétition : l’élan solidaire. Tous les équipages ont remis à l’association « Les Enfants du désert » les fournitures scolaires et sportives qu’ils avaient rapportées. À l’occasion de cette édition 2018 du 4L Trophy, l’association a récolté 35 400 € qui permettront de financer la rénovation ou la construction d’écoles dans le sud marocain. « Une aventure folle », conclut Romuald. Où tout le monde gagne.

 



Articles similaires

Joffrey De Narda rejoint Lamborghini

Lors d'une conférence de presse organisée au Novotel de Metz, le pilote messin Joffrey De Narda a...

En savoir plus

Les femmes et leur(s) voiture(s) préférée(s)

Composé de 25 femmes journalistes automobiles de 20 pays différents, le jury des Women’s World...

En savoir plus

Le quatuor des nouveautés 2018

Les Salons de Francfort (du 14 septembre au 25 septembre derniers) et de Lyon (du 28 septembre au 2...

En savoir plus