Mathieu Jaminet : retour en force

Date : 9 décembre 2015 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Après une saison blanche, Mathieu Jaminet, le jeune pilote mosellan est revenu au plus haut niveau. Le champion 2012 de la RCZ Academy termine la saison à la 2e place de la Porsche Carrera Cup France, 2 petits points derrière Maxime Jousse. Il rejoint surtout le programme Junior de Porsche Motorsport à compter de 2016 et s’engagera avec la bourse accordée de 200 000 € dans la prestigieuse et très relevée Porsche Mobil1 Supercup.

Avril 2014. Après son titre de champion sur Peugeot RCZ et une saison prometteuse sur Audi R8 LMS au sein du Team Saintéloc, Mathieu Jaminet se retrouve sans volant pour 2014-2015. Une trajectoire coupée faute de budget. « Je ne me suis pas découragé. J’ai coaché un pilote engagé au sein de la RCZ Academy, ce qui m’a permis de ne pas m’éloigner des circuits. Car en 1 an, on peut vite vous oublier. » C’était sans compter sans le coup de pouce du destin. « Porsche France m’a contacté et est intéressé par mon profil. » La proposition qui ne se refuse pas, emmène Mathieu Jaminet en 2015 au volant d’une Porsche 911 GT3 au sein du Team Racing Technology. « Je n’avais jamais piloté de Porsche auparavant. Par rapport aux courses faites à bord de la R8 en 2013, le format Porsche Carrera Cup France tranche radicalement. Les voitures y sont légèrement moins puissantes (460 ch) mais ne disposent d’aucune assistance à la conduite. Il n’y a pas d’antipatinage et pas d’ABS. » D’où la prépondérance du pilotage. « Je n’ai bénéficié qu’une seule journée d’essais. Ainsi, ma première participation officielle (sur les 12 courses au total que comporte les 6 meetings) peut être davantage considérée comme un apprentissage qu’une véritable course ! » Cela n’empêche pas Mathieu de terminer 4e. Ce serait donc un euphémisme de dire que le Mosellan apprend vite. Le Team comprend lui aussi très vite qu’il dispose d’un duo – Jim Pla, le coéquipier de Mathieu faisant partie des favoris – capable de de jouer les premiers rôles.

Avec les 8 meilleurs mondiaux

Avec deux pilotes au talent indéniable et qui risquaient donc de se cannibaliser, Racing Technology avait aussi fait un pari risqué. « Même si on était concurrents et même si parfois les faits tendaient à nous faire croire le contraire – accrochage entre les deux coéquipiers à Magny-Cours synonyme d’abandons – on avait une très bonne relation avec Jim. La concurrence a été saine et on s’est toujours tiré vers le haut. » Et le très haut, Mathieu l’a côtoyé au point de rater le titre de champion pour deux petits points. « C’est ainsi. Mais je suis celui qui a fait le plus de pôles et de victoires dans la saison. » Le jeune homme de 21 ans peut néanmoins se consoler avec le programme Junior de Porsche Motorsport à compter de 2016 et s’y engagera avec la bourse accordée de 200 000 € dans la prestigieuse et très relevée Porsche Mobil1 Supercup. « Cela change beaucoup de choses pour moi désormais avec un très beau programme avec la Supercup », confiait-il récemment à nos confrères d’Auto Hebdo. « C’était l’objectif du début d’année de participer à ces sélections et d’avoir sa chance d’être pris. Ce n’est que du bonheur, mais la grosse période de travail va commencer. » Mais en tout, il faut réunir 300 000 €. Actuellement, je tape à toutes les portes, entreprises de la région et particuliers. » Un exercice ardu pour l’étudiant en licence Management International à Nancy qui a pu compter sur ses sponsors (Sonauto, distributeur Porsche à Lille, Reims, Roissy et Lyon, le Paddock à Amnéville et Harting à Paris) cette saison sans qui, « il aurait été difficile de poursuivre ma carrière. » Une carrière bien partie car dès l’année prochaine, la Supercup ne sera sans doute pas le seul championnat au menu. En effet, La première option serait de faire la Carrera Cup allemande. « Je pourrais aussi essayer de partir en Cup Asie ou revenir en Cup France.

Tous les pilotes qui évoluent en Supercup et qui jouent les premiers rôles font un double programme, et Porsche souhaite que je fasse cela. Si c’est en Allemagne, ce serait mieux, car je pourrai rouler avec des engagés en Supercup, et cela me permettrait de rouler avec le même niveau. »



Articles similaires

Cap Fémina Aventure : Alexandra et Claire ont besoin de vous !

Deux amies avec une motivation sans failles pour accéder à la ligne de départ du Raid Cap Femina...

En savoir plus

Mathieu Jaminet, trajectoire ascendante

Tout juste auréolé d’un titre de champion en ADAC GT MASTERS en 2018, le Mosellan Mathieu...

En savoir plus

On a marché sur la dune

Sponsor principal de l’épreuve 2018, l’entreprise Norauto a engagé un convoi de sept...

En savoir plus