Auto

Le quatuor des nouveautés 2018

volkswagen-t-roc-7
Les Salons de Francfort (du 14 septembre au 25 septembre derniers) et de Lyon (du 28 septembre au 2 octobre) ont permis de découvrir quatre nouveautés majeures qui seront certainement des modèles incontournables du marché européen, chacun dans leur catégorie.

Renault Mégane RS IV 280 : Le retour de la pistarde

renault-megane-4-rs-2018-15

Jadis traction avant la plus puissante sur le circuit du Nürburgring et depuis détrônée par la Honda Civic Type R, la Renault Mégane RS IVe du nom revient plus fort que jamais. Présentation.

Ce qu’il faut retenir

Un moteur 1.8 TCE 280 ch.

Uniquement en 5 portes.

2 choix de boîte de vitesses : mécanique et robotisée (EDC).

4 roues directrices.

Disponible à la commande le 5 décembre pour une livraison au 1er trimestre 2018.

L’avis de Moselle Sport

Pour avoir conduit les deux versions de la Mégane 3 RS, 250 ch et 275 ch Trophy, nous avons hâte de reprendre le volant de cette nouvelle définition de la compacte sportive. Appelée à (re)devenir la meilleure du segment, on en attend beaucoup. En tout cas, les promesses sont à la hauteur de ses ambitions : quatre roues directrices, la possibilité de sélectionner parmi 5 modes de conduite dont un inédit « Race » sans oublier une nouvelle fonctionnalité du RS Monitor, système de télémétrie embarqué qui permet de mesurer ses performances et ses évolutions sur piste. Sous le vocable « Expert », ce nouveau mode permet au pilote de connecter une caméra afin d’insérer directement les données de télémétrie à la vidéo. Un système de partage instantané sur les réseaux sociaux et un site web communautaire réservé aux propriétaires de Mégane RS permettront aux plus connectés d’entre eux de comparer leurs performances.

Dacia Duster 2 : On prend le même et on recommence

dacia-duster-2-2017-001

Fort du succès de la première version, Dacia remet le couvert avec un Duster qui ne renie pas sa filiation avec son prédécesseur. Une tendance que l’on retrouve chez Volkswagen avec la Golf dont la ligne est restée (quasiment) la même depuis des générations.

Ce qu’il faut retenir

11 990 €. Un prix de base inchangé.

Motorisations et dimensions inchangées.

Un contrôle de vitesse en descente sur les modèles dotés de la transmission intégrale.

Un habitacle entièrement retravaillé avec notamment une console orientée vers le conducteur.

Commercialisé début 2018.

L’avis de Moselle Sport

Véritable carton des ces dernières années, le Duster devrait à nouveau connaître le succès. Remis au goût du jour, il a été considérablement amélioré pour répondre aux autres SUV plus huppés avec notamment la carte de démarrage sans clé issu du groupe Renault ou le système Multiview qui repose sur quatre caméras indépendantes (une placée à l’avant, une à l’arrière et deux positionnées latéralement) qui permet de faciliter les manœuvres du conducteur.

Volkswagen T-Roc : Nouveau best-seller

Volkswagen_T_Roc_2017_95dc7-1200-800

Avec le T-Roc, Volkswagen entre dans l’arène des SUV compacts, jusqu’alors déserté par le constructeur allemand. Il y a fort à parier qu’il fera un malheur. Au risque de cannibaliser la Golf, le modèle iconique de la marque de Wolfsburg.

Ce qu’il faut retenir

Un tarif qui débute à 21 990 €.

Un habitacle personnalisable à souhait.

3 moteurs : 2 essence TSI (115 et 190 ch) et 1 diesel (150 ch).

Des équipements de série inédits : freinage automatique d’urgence, assistant de maintien dans la voie de circulation, régulateur de vitesse adaptatif et système de détection de somnolence.

Commercialisé en novembre 2017.

L’avis de Moselle Sport

Faire entrer le loup dans la bergerie. C’est exactement ce que Volkswagen a fait. En investissant le cercle des SUV compacts, le constructeur allemand va certainement attirer les traditionnels acheteurs de Polo, de Golf voire de Tiguan. Très habitable et doté d’un grand coffre, le T-Roc y ajoute des couleurs chatoyantes et surtout la possibilité de le rendre unique grâce aux multiples combinaisons offertes tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le tout associé à l’atout clé des Volkswagen : une finition et une qualité au top. Cette voiture est d’ores et déjà une réussite.

Citroën C3 Aircross : L’art d’être unique

aircross-07_1

Après deux incursions timides dans le monde du SUV avec le C4 Aircross – un Mitsubishi rebadgé – et le C4 Cactus, Citroën se met au diapason de la catégorie avec le très original C3 Aircross.

Ce qu’il faut retenir

À partir de 15 900 €. Soit 1 100 € de moins que la star Renault Captur.

Pack Safety (alerte de franchissement de ligne, reconnaissance des panneaux) en série sur toutes les versions.

Banquette coulissante.

Coffre compris entre 410 et 510 litres.

Déjà commercialisé.

L’avis de Moselle Sport

Certainement lassé du succès insolent des Peugeot 2008 et Renault Captur, Citroën remet les pendules à l’heure avec son C3 Aircross. Si le C4 Cactus, celui qui était chargé d’occuper le terrain avant l’arrivée du nouveau SUV, est une voiture réussie mais trop originale au vu de ses chiffres de ventes décevants, le C3 Aircross long de 4,15 m a pris le meilleur de l’ensemble de ses rivaux tout en apportant la touche Citroën, empreinte de confort et d’originalité.