Christophe Lemaître : « Les JO ? Je vise le podium »

Date : 16 mars 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Présent au meeting Athlélor de Metz il y a quelques semaines, où il a réalisé la meilleure performance mondiale de l’année sur 200m, Christophe Lemaître, qui sort d’une saison 2015 compliquée entre blessures et performances en-deçà de ses espérances, va tenter de démarrer l’année 2016 en trombe pour préparer les championnats d’Europe en juillet prochain à Amsterdam (Pays-Bas). Avec les Jeux olympiques de Rio en point de mire, évidemment. Entretien.

Christophe, quelles sont les raisons de votre venue au meeting Athlélor de Metz ?

Christophe Lemaître : Car j’avais envie de refaire de la compétition en salle et la date du meeting de Metz s’inscrivait plutôt bien dans mon planning de compétitions de 2016. Ensuite, c’est un meeting que j’avais aimé faire la saison dernière et je me souviens avoir fait un très bon chrono sur 200 mètres puisque j’ai fait mon record personnel là-bas (20s58, NDLR). C’était une bonne piste avec une belle concurrence et un bon public, ce sont les raisons de mon retour cette année.

Metz était-elle la dernière étape en salle pour vous ?

C. L. : Metz était la dernière étape avant les championnats de France en salle. Ensuite, j’entame ma préparation estivale pour les courses en extérieur. C’était le dernier meeting de l’hiver.

Votre bilan 2015 a été marqué par de nombreuses blessures, comment avez-vous vécu la saison dernière ?

C. L. : C’était une année frustrante. J’avais effectué beaucoup de travail physique pour être à niveau et je n’ai pas pu mettre ce travail à profit à cause de blessures. La vie d’un athlète est très particulière. On s’entraîne énormément pour faire des courses de 10 à 20 secondes – dans mon cas – et ça peut être très démoralisant de beaucoup travailler pour ne pas courir en compétition. On peut vite déprimer mais cela ne m’est jamais arrivé car j’adore mon sport, courir, et même quand je suis blessé, je veux continuer. Jamais eu de doute sur la suite. On sait pourquoi on fait ce sport.

L’avènement de Jimmy Vicaut vous a-t-il permis de hausser votre niveau ?

C. L. : Totalement. C’est un gros plus de pouvoir avoir un concurrent de haut niveau dans son propre pays. C’est d’ailleurs ce qui me manquait les saisons passées pour progresser et tirer le meilleur de moi-même. Ce qu’il fait est bon pour notre sport et notre pays.

Quelles sont vos perspectives pour 2016 ?

C. L. : L’objectif numéro 1 est bien sûr les Jeux olympiques de Rio en août prochain. Mais avant de penser aux JO, il y aura de nombreuses étapes à respecter : ma préparation, les meetings, les interclubs, les championnats de France jusqu’aux championnats d’Europe d’Amsterdam en juillet. J’essaierai de reprendre mes titres européens perdus sur 100 et 200 mètres* pour accumuler de la confiance pour les Jeux.

Les JO, une médaille est visée ?

C. L. : Oui, je vise de monter sur le podium. Pour cela, il faudra retrouver mon niveau d’antan pour pouvoir y arriver (sourire).

Quelles médailles ont une saveur particulière pour vous ?

C. L. : La médaille de bronze obtenue sur 200 m à Daegu (Corée du Sud), lors des Mondiaux 2011 et la médaille d’argent remportée avec le relais 4×100 français derrière la Jamaïque et au nez et à la barbe de grandes nations comme les USA ou la Grande-Bretagne. C’était inespéré d’obtenir cette place.

* Lemaître a remporté l’or européen sur 100 et 200 en 2010 et l’or sur 100 m en 2012. En 2014, il a gagné l’argent sur 100 m et sur 200 m



Articles similaires

Courses du Marathon Metz Mirabelle 2018 : 6 671 coureurs au départ !

Dimanche 14 octobre, 6 671 coureurs se sont appropriés la ville de Metz dans le cadre des courses...

En savoir plus

Jeanne Lehair : Le sport, la société et les femmes

Membre de Metz Triathlon, Jeanne Lehair est déjà championne du monde et d’Europe en relais...

En savoir plus

Pauline Lett, enfin l’envol ?

Grand espoir de l’athlétisme lorrain, plusieurs fois médaillée au championnat de France...

En savoir plus