Portrait décalé de Maud-Eva Copy (Metz Handball)

Date : 19 novembre 2020 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Metz Handball - Patrice Marie & Lucas Deslangles

Maud-Eva Copy, joueuse indissociable de Brest, a été appelée par Metz Handball cette saison. On a voulu en savoir un peu plus sur l’arrière-gauche finistérienne. Pas du côté public mais plutôt dans les coulisses. Bienvenue dans l’univers positif de Maud-Eva Copy.

Le principal trait de ton caractère ?

Je dirai que je suis plutôt sociable et assez spontanée. C’est ce qui me caractérise.

La qualité que tu préfères chez quelqu’un ?

Sans hésitation, l’humour.

Quel est ton principal défaut ? Ta principale qualité ?

J’aime les autres. Je suis très ouverte avec les gens. Mais je suis aussi très tête en l’air…

Ce que tu détestes le plus ?

La méchanceté gratuite et la maltraitance animale pour la consommation de masse.

En dehors du handball, quelle est ton occupation préférée ?

Cela reste du sport car j’ai beaucoup besoin de bouger. Je cours dans la nature, je fais du beach ball l’été et je pratique aussi le skate. Pas sur les rampes mais dans la rue, sur un long board. Puis je fais du yoga. Ça m’apaise.

Quel serait ton plus grand bonheur ?

Découvrir le monde. Mon métier m’a permis de voir pas mal de pays en Europe mais j’ai soif de plus grands espaces.

Quel est le pays où tu désirerais vivre ?

En Indonésie. J’aime bien leur état d’esprit. Il y règne une sorte de tranquillité, de zénitude… C’est hyper positif comme endroit.

Ta ville de coeur ?

Brest. Parce que je suis une bretonne avant tout. J’y ai fait mes études et signé mon premier contrat pro, ça compte. Sans compter que toute ma famille réside en Bretagne.

Le don de la nature que tu voudrais avoir ?

Sans aucun doute, voler. Comme ça, je pourrais aller plus rapidement d’un endroit à un autre.

C’est quoi ton rêve ?

Voir une aurore boréale en Laponie mais surtout faire le tour du monde. J’aimerais un jour, visiter la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Népal et j’ai une affection particulière pour l’Amérique latine.

Qu’est-ce qui t’a motivée à venir à Metz ?

Cela a été une belle surprise d’être appelée par Metz, et un très beau challenge sportif. Metz est un grand club, avec une forte identité. L’idée de pouvoir m’entraîner et jouer avec cette nouvelle équipe est pour moi une aventure sportive à laquelle j’avais envie de participer.

Pour terminer, que penses-tu de la ville ?

C’est une belle ville, chaleureuse et vivante et tout est facile d’accès. J’aime beaucoup m’y balader, notamment au plan d’eau ainsi qu’au Mont Saint-Quentin.



Articles similaires

Hatadou Sako, future gardienne du temple

Élue meilleure gardienne de but du championnat de France la saison dernière avec l’OGC Nice,...

En savoir plus

Katya Andryushina, l’ombre et la lumière

Dans l’ombre d’Emmanuel Mayonnade en tant qu’adjointe à Metz Handball et avec la sélection...

En savoir plus

Flow Hostel, l’auberge nouvelle génération de Manon Houette

Dans un coin de sa tête depuis de nombreuses années, Manon Houette a ouvert son auberge de...

En savoir plus