Metz Handball, vingtième rugissant

Date : 30 mai 2016 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Metz Handball a remporté son 20e titre de champion de France féminin en battant Fleury lors des finales aller (24-23) puis retour (29-27). Le club mosellan récupère un titre abandonné en 2015 à son adversaire en finale. Une belle conclusion pour la capitaine, Nina Kanto, qui jouait le dernier match de sa carrière.

Elle en rêvait. Pour son dernier match, Nina Kanto a offert à Metz son 20e titre de champion de France (en 27 ans). Malgré 22 petites minutes de jeu, la pivot de bientôt 33 ans a fait honneur à son public des Arènes et a permis à son équipe de remporter la finale retour (29-27) contre Fleury après avoir remporté l’aller (24-23). Fleury, champion de France en titre, s’est empêtré dans la défense lorraine, Laura Glauser arrêtant neuf tirs sur 26. Devant, Marion Maubon a été efficace : 7 buts en 9 tentatives.

 

Joueuses et entreprenantes, les deux équipes lâchaient les chevaux dès les premiers instants de la rencontre. D’un côté comme de l’autre, les défenses n’étaient pas à la fête, ce qui eut le don d’enchanter les plus de 5 000 spectateurs massés dans les Arènes samedi soir. Côté Metz, ce sont les ailières Marion Maubon ou Ailly Luciano qui avaient souvent le dernier mot, et comme un symbole, c’est Nina Kanto qui faisait se relever tous les supporters lorrains après avoir smashé un ballon dans le but fleuryssois. A la mi-temps, et grâce encore à leur paire d’ailières, Metz n’était qu’à deux buts de son adversaire (12-14).

Nina, la tête haute

Au retour des vestiaires, Metz revenait avec de nouvelles ambitions défensives. Plus agressives sur la base arrière, Fleury se retrouvait en difficulté et Ana Gros permettait aux siennes de revenir à égalité (15-15). « On s’est battues avec notre cœur, expliquait Grace Zaadi en fin de match. On est allé la chercher avec les tripes, on n’a jamais lâché alors qu’on a été derrière tout le temps. Cette victoire, on la voulait pour nous, mais aussi pour Nina ! » Et, après une exclusion temporaire fleuryssoise, Metz prenait pour la première fois les commandes de la rencontre grâce à Ana Gros puis Laura Flippes. Laura Glauser faisait une rentrée en fanfare en fin de match et ce sont toutes les Arènes qui exultaient sur le dernier but de Laura Flippes (29-27). Metz Handball décroche ainsi le vingtième titre de champion de France face au Fleury Loiret Handball, deux équipes qui nous auront offert une saison de folie à bien des titres. Nina Kanto, qui a reçu un bel hommage après le match, pouvait savourer.



Articles similaires

Hatadou Sako, future gardienne du temple

Élue meilleure gardienne de but du championnat de France la saison dernière avec l’OGC Nice,...

En savoir plus

Katya Andryushina, l’ombre et la lumière

Dans l’ombre d’Emmanuel Mayonnade en tant qu’adjointe à Metz Handball et avec la sélection...

En savoir plus

Flow Hostel, l’auberge nouvelle génération de Manon Houette

Dans un coin de sa tête depuis de nombreuses années, Manon Houette a ouvert son auberge de...

En savoir plus