Handball : élan de Grace

Date : 27 février 2013 - Auteur : Moselle Sport - Photo :

Véritable révélation du début de saison de Metz Handball, Grace Zaadi, 19 ans, formée au club, concrétise les grands espoirs placés en elle depuis deux ans. Grace à la persévérance de son entraîneur Sandor Rac et au talent de la Parisienne, elle est l’une des grandes satisfactions du collectif mosellan. Portrait.

Le Cameroun n’a pas fourni au sport que des footballeurs. Le handball a aussi hérité de grandes joueuses issues du pays des Lions indomptables. Et à Metz, elles sont quatre à partager des racines camerounaises : Nina Kanto, la capitaine, Paule Baudoin, l’internationale, Roseline Ngo Leyi, une espoir du club, et Grace Zaadi, la révélation de ce début de saison. Car, si Sébastien Gardillou est allé chercher la jeune fille de 16 ans en 2010 à Issy-les-Moulineaux, alors en D2, c’est Sandor Rac qui jouit aujourd’hui d’un demi-centre d’avenir. Et il n’a pas attendu bien longtemps pour en faire une titulaire. «Sandor m’a vite donné ma chance au sein de l’équipe, et j’ai eu la chance, à 19 ans, de pouvoir jouer sans stress avec uncoach qui croit en moi. Il ne m’a jamais mis la pression et me laisse le droit à l’erreur. Et c’est en se trompant qu’on fait bien les choses par la suite. » Concurrente directe de la recrue espagnole, Lara Gonzalez Ortega, Grace Zaadi doit beaucoup de son début de saison à son entraîneur. « Sandor a été le déclic. Quand il est arrivé, il a remis les compteurs à zéro et a placé tout le monde sur le même piédestal. Cela m’a permis de me montrer et de trouver un temps de jeu que je n’avais pas avec Sébastien Gardillou les saisons précédentes. »

Étudiante en 1re année de kiné, avec Gervaise Pierson

Originaire de la région parisienne, Grace a commencé le hand à Villepinte, a poursuivi à Issy-les-Moulineaux avant d’être transférée à Metz. Arrivée en Lorraine à l’âge de 16 ans, la Franco-Camerounaise a intégré le programme sports études du lycée Robert-Schuman de Metz et a directement incorporé le groupe pro. Internationale française en sélections de jeunes, Grace Zaadi ne veut surtout pas griller les étapes. « L’équipe de France ? C’est beaucoup trop tôt pour moi. J’ai besoin de gagner en maturité et avoir plus d’expérience en LFH. J’ai encore le temps. » Étudiante en première année de kiné avec Gervaise Pierson, Grace Zaadi sait ce qu’elle veut : « J’ai envie de réussir dans tous les domaines. Et je suis armée pour. À moi de le prouver. » N’est pas Lion indomptable qui veut.



Articles similaires

Thierry Weizman : « J’ai hâte d’y être »

Si la saison sportive de Metz Handball a été une franche réussite, avec un 22etitre de champion...

En savoir plus

Marie-Hélène Sajka – Méline Nocandy, horizon doré ?

Elles ont toutes les deux 20 ans et font office de grands espoirs au sein de Metz Handball....

En savoir plus

Ligue des Champions : le retard était trop important pour Metz Handball

Battues de 13 buts au match aller à Bucarest, les Messines n'auront pas réussi l'exploit de...

En savoir plus