Les 4 enseignements de la défaite du FC Metz à Saint-Étienne

Date : 27 octobre 2014 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Désormais dixième, Metz n’a plus gagné depuis trois rencontres et s’est incliné une nouvelle fois hier face au réalisme des Verts. Après avoir beaucoup subi, ils ont fini par plier à la 74e minute malgré un fantastique M’Fa. Sursaut d’orgueil attendu contre Caen samedi prochain mais aussi contre Nice en Coupe de la Ligue, auteur d’un carton contre Guingamp ce week-end (2-7).

L’homme du match : Anthony Mfa Mezui

À l’image de sa prestation face à Rennes, le portier grenat a rempli parfaitement son rôle depuis la blessure de Johann Carrasso. Après avoir repoussé les attaques répétées de Saint-Maximin (30e), d’Hamouma (61e), il a fini par plier face à Max-Alain Gradel qui a signé sa deuxième réalisation de la saison en L1 d’une belle reprise du droit. Surtout, l’attaquant ivoirien, qui avait perdu son duel face à Mfa Mezui en première période (21e), a permis à son club de s’imposer.

Sans supporters

Metz a dû affronter Saint-Etienne sans le soutien de ses supporters. Un arrêté préfectoral a empêché leur déplacement dans le Forez à cause de débordements passés entre les deux camps.

Krivets et N’Gbakoto impuissants

N’Gbakoto a été un peu trop court sur une belle ouverture de Malouda. L’attaquant messin était proche de reprendre de volée dans une position idéale, à hauteur du point de penalty (13e). Plus tard, en première mi-temps, la tension est montée entre Ruffier et Krivets. Sur un duel aérien, le gardien stéphanois a mal maîtrisé mal son ballon et reproché ensuite à Krivets un pied levé trop haut (35e). Le Biélorusse a été auteur d’une jolie frappe lobée à la 51e mais sans succès.

Le constat d’Albert Cartier

« On savait que ce serait difficile pour nous en raison du potentiel de l’adversaire. Nous savions que nous devrions résister. Nous avons plus souffert en première période qu’en seconde. Nous savions que nous aurions deux ou trois opportunités et qu’il faudrait bien les négocier. On s’en est sorti parfois avec un peu de chance face à la pression stéphanoise. Nous avons eu des occasions mais nous n’avons pas su les convertir. Je ne conteste pas la victoire de Saint-Etienne qui a livré un match intense avec beaucoup de générosité et du jeu vers l’avant. Les Stéphanois ont mérité de gagner. Nous sommes un jeune promu. Si nous avions pris quelque chose ce soir, c’était super. Il y a d’autres matches plus importants pour nous par rapport à notre objectif du maintien. »



Articles similaires

FC Metz, le changement c’est maintenant

A peine la saison terminée, le FC Metz opère des changements organisationnels d'envergure. Sujet...

En savoir plus

Dans la TV de Vincent Pajot (FC Metz)

Entre Breaking Bad et Plus belle la vie, Vincent Pajot, milieu de terrain du FC Metz, nous parle de...

En savoir plus

Laurent Vernet, l’homme de l’ombre du FC Metz

Il est invisible mais tout le monde l’a déjà vu. Il est partout à la fois mais sans avoir le...

En savoir plus