Féminines : Manu Peixoto, c’était écrit ?

Date : 7 mars 2019 - Auteur : Moselle Sport - Photo : DR

Arrivé au chevet d’un FC Metz malade et orphelin de son entraîneur David Fanzel, licencié en octobre après la déroute à Montpellier (11-0), Manu Peixoto n’est pas un inconnu. Ancien entraîneur d’Algrange, à l’origine de la création de la section féminine à Metz, et arrivé cet été dans le club grenat en tant que responsable des U19 féminines, le coach de 62 ans n’arrive pas en terrain conquis pour autant. Rencontre.

 

La gouaille de David Fanzel ne résonne plus dans les couloirs des vestiaires du FC Metz. La personnalité haute en couleur du désormais ancien entraîneur messin a laissé place à un profil diamétralement différent. Le calme et le phrasé professoral de Manu Peixoto détonne après trois ans de règne « fanzelien ». Un regard différent, c’est tout ce dont avait besoin les Grenats, lanterne rouge de la D1 féminine, au moment du changement de cap en octobre dernier. Au départ, cela devait être un intérim de deux matchs. Finalement, ce sera toute la saison. Était-ce prévu au moment de l’annonce de son intérim ? « Joker »sourit le nouvel entraîneur mosellan. On n’en saura pas plus mais on devine la réponse. Son arrivée dans l’organigramme messin cet été était d’ailleurs une première pierre dans la volonté du président de la section féminine, René Franceschetti, de renforcer son staff d’éléments connaissant bien le football féminin. « J’étais parti pour prendre ma retraite après 33 ans de coaching, sourit Manu Peixoto. Après ma dernière expérience, au Luxembourg, je n’avais pas envie de retrouver un club régional et de descendre de niveau. Quand René m’a contacté pour prendre les U19, je n’ai pas hésité. Cela faisait partie des envies de m’occuper de la formation car j’adore ça. » Approché également par l’ESAP Metz et son ancienne joueuse à Algrange, Khadidja Bettahar, Manu Peixoto opte pour Metz. « Il n’y avait que le FC Metz pour me convaincre de replonger. Retravailler dans un club structuré était un beau challenge. » Son arrivée n’est pas simple, malgré tout. Le vestiaire est divisé en deux, entre les pro et les anti Fanzel, il faut repartir de zéro. « Avant tout, il fallait redonner de la cohérence dans le vestiaire, clairement scindé en deux. Pour cela, il a fallu discuter et commencer à se connaître. Puis l’enchaînement des matchs a aussi facilité l’intégration mutuelle. » Pour ses débuts, Manu Peixoto joue l’Olympique Lyonnais (défaite 0-5). La suite s’avérera bien plus probante : une victoire face à Bordeaux (1-0), une autre à Rodez (3-2), un nul au Paris FC (2-2) et une victoire contre Lille (2-0). Tout est réglé ? Pas encore. « Je vous aurais dit que nous avions clairement redressé la barre si les deux matchs suivants avaient été mieux négociés, à savoir contre Dijon et à Fleury. Si on avait mieux négocié ces deux rencontres, on aurait basculé dans la bonne partie du tableau pour un club comme Metz. Malheureusement, après avoir menés, on s’est fait rattraper et battre (1-4 contre Dijon et 1-2 à Fleury, NDLR). Contre Dijon, les filles ont oublié d’être réalistes car nous avons eu un grand nombre d’occasions et à Fleury, après avoir ouvert le score, on a continué à jouer et on s’est fait punir. Il faut aussi une mentalité tactique et savoir faire le dos rond quand on mène au score. Elles doivent encore intégrer cela. »

« Avec les filles, il faut être hyper juste »

L’histoire de Manu Peixoto avec le FC Metz prend ses origines à Algrange, bastion de la création de la section féminine du club. À l’époque, le club mosellan joue en Division 2 et flirte avec la Division 1. « Algrange, c’était une bande de copines qui formait une belle équipe mais c’était, au niveau infrastructures, plus du camping qu’autre chose (rires). Cela reste un excellent souvenir même si je regrette les événements qui ont provoqué mon départ en 2012. »À l’époque, le président souhaite se séparer de sa capitaine vieillissante Khadidja Bettahar, fort en gueule et influente dans le vestiaire, pour faire place à d’autres éléments. Très proche de sa joueuse et pas satisfait de l’attitude à l’égard de sa capitaine, Manu Peixoto quitte le navire en même temps que Bettahar. Il sera remplacé par Gérôme Henrionnet, qui emmènera le club jusqu’en D1 et deviendra le premier entraîneur de la fusion entre le FC Metz et l’AS Algrange. « C’est dommage de ne pas être allé au bout avec la montée en D1. »Après avoir coaché des équipes masculines entre temps, à Grevenmacher (Lux) pour le dernier en date, Manu Peixoto a replongé dans l’univers du foot féminin non sans adapter son discours. Primordial selon lui. « Avec les filles, dans le vestiaire ou sur le terrain, il faut surtout être hyper juste. De plus, elles posent beaucoup plus de questions que les hommes et il faut savoir y répondre, c’est important. Il faut aussi garder un certain calme et faire attention aux mots que l’on prononce. Enfin, l’espace intime, je parle de s’approcher des joueuses pour leur donner une consigne, est plus grand que chez les garçons. Tout ça est important. » Le début d’année offrira à Manu Peixoto et ses joueuses une bouffée d’oxygène : une victoire face à l’En Avant Guingamp (2-1), une autre à Soyaux (3-2) et une défaite à Bordeaux (2-0). Actuellement 10e sur 12, le FC Metz devance Lille de 5 points et Rodez de 8 points (et un match en moins pour Rodez), et s’offrira une fin de saison palpitante : la réception du 4e et du 5e, respectivement Montpellier et le Paris FC, du dernier, Rodez, et des déplacements à Lille, qui talonne les Messines et à Lyon lors de la dernière journée. D’ici là, les matchs contre Rodez et à Lille devraient définitivement écrire la suite de l’histoire des Grenats au sein de l’élite.



Articles similaires

Mercato : Adama Traoré pour finir

Arrivé dans les dernières heures du mercato estival en prêt, Adama Traoré vient boucler un...

En savoir plus

Quiz FC Metz : êtes-vous incollable sur le club messin ?

Tu penses tout savoir sur le FC Metz ? Tu peux viser le 20/20 sans problème ? Viens te tester à...

En savoir plus

FC Metz : du provisoire en attendant mieux

A quelques jours du coup d'envoi de la saison à domicile, samedi contre Monaco, le FC Metz a...

En savoir plus