FC Metz

Coupes mulet et autres problématiques

Ah les albums Panini, ces joueurs à moustache, ces coupes de cheveux condamnables et ces maillots affreux. Ces collectionneurs qui s’arrachaient l’écusson brillant, Pascal Olmeta avec des cheveux ou encore celle de Robert Pirès tout minot. Reconnaitrez-vous ces anciens joueurs du FC Metz ? Atteeeeeeeeention, un indice sur votre écran…. Qui suis-je ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.56.22

1-     Top ! Je suis un ancien joueur né à Talange, en Moselle, et formé au FC Metz. Je porte le maillot grenat entre 1973 et 1980 à presque 200 reprises. Je suis défenseur central et deviens international français en 1977 alors que je suis encore à Metz. Je porte successivement les maillots de Saint-Étienne, Bordeaux et Monaco. Je participe à la Coupe du Monde 1978, 1982 et 1986 et suis champion de France à quatre reprises, dont trois glanés avec les Girondins. Des Girondins auxquels j’appartiens toujours en tant que responsable de la formation, je suis connu pour être le héros malheureux de la demi-finale du Mondial 1982 entre la France et l’Allemagne, je suis, je suis ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.57.12

2-     Top ! Je suis un joueur né en Serbie en 1970 et j’ai été formé au club de l’Étoile Rouge de Belgrade. Attaquant de pointe, ma première expérience hors de mon pays s’effectue en Espagne, à l’Atletico Madrid, sans grand succès. Je retourne au pays avant de retenter ma chance en Espagne en 1993, à Marbella. Nouvel échec, je signe à l’OFK Belgrade avant d’être repéré par Sion, en Suisse, puis par Metz pour lequel je signe en 1997. International à six reprises, je me fais remarquer de l’Europe entière en décidant de mettre ma carrière de côté pour m’engager dans la guerre qui terrasse mon pays. Ancien président de l’Étoile Rouge, je suis, je suis ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.57.24

3-     Top ! J’arrive au FC Metz à l’âge de 14 ans, en 1966, en provenance des Ardennes, département duquel je suis originaire. Je porte 7 ans le maillot du FC Metz, de 1971 à 1978 avant de rejoindre l’OGC Nice puis Lyon de 1979 à 1981. Je termine ma carrière à Dunkerque en 1984 avant de me consacrer à ma carrière d’entraîneur. C’est d’abord le centre de formation du FC Metz puis l’équipe première dont j’ai la charge durant de nombreuses années, obtenant même le titre honorifique de vice-champion de France en 1998. Passé par le RC Lens, j’ai fait tous les postes possibles au FC Metz, d’entraîneur à directeur sportif en passant par conseiller du président. Ancien président de l’Unecatef, je suis aujourd’hui dans le comité exécutif de la FFF, à l’âge de 64 ans. Je suis, je suis ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.56.39

4-     Voisin, je suis né au Luxembourg en 1950. Attaquant de formation, je suis lancé dans le grand bain à l’Union du Luxembourg avant de signer, en 1971, à Schalke 04, en Allemagne. Marquant une quinzaine de buts en 35 matchs, je suis repéré par le FC Metz qui me fait signer en 1973 pour m’associer au buteur argentin Hugo Curioni. Notre association sera surnommée « Les Artilleurs de Metz » et je finirai, par deux fois, troisième meilleur buteur du championnat. International luxembourgeois, je suis actuellement le meilleur buteur historique du FC Metz avec 107 buts en 196 matchs. Je passe ensuite par Charleroi (Belgique) puis Thionville avant de finir ma carrière au pays, en 1986. Aujourd’hui, je suis âgé de 66 ans. Je suis, je suis ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.56.53

5-     Je ne suis pas formé au FC Metz mais j’ai porté ce maillot durant une saison, entre 1992 et 1993. Né à Rodez en 1966, j’ai fait une grande partie de ma carrière professionnelle en Ligue 2, avec Clermont, Istres et Niort. Je porte également le maillot de l’OGC Nice entre 1993 et 1995 avant de raccrocher les crampons en 1998 et prendre la charge de l’équipe de ma ville, Rodez. Entraîneur depuis plus de 15 ans, j’ai eu la charge de Brive (CFA) que j’emmène en quart de finale de la Coupe de France, puis Le Mans (L2) que je fais monter en Ligue 1 avant de connaître mon premier échec, à Sochaux, en 2007. Je retrouve un banc au Havre, sans grand succès avant de mener Bastia du National en Ligue 1. Aujourd’hui sans poste, mon dernier club est Montpellier. Je suis, je suis ?

Capture d’écran 2017-04-20 à 10.57.35

6-     Attaquant ou ailier, selon les points de vue, je fais partie de ces joueurs du FC Metz qui ont également porté la tunique de l’ennemi intime, l’AS Nancy-Lorraine. Longtemps, j’ai été le meilleur buteur du championnat de France de Ligue 1 avec le plus petit nombre de buts inscrits. Formé à Metz et originaire de Giraumont, j’ai porté le maillot du FC Metz à deux reprises, entre 1974 et 1978 et entre 1986 et 1991 avant d’arrêter ma carrière. Entre temps, j’ai joué à Bordeaux et Marseille, et connu 5 sélections en équipe de France (pour 1 but). Ancien responsable de la cellule de recrutement avec Philippe Gaillot, je me suis marié avec la fille du président Carlo Molinari, je suis, je suis ?

 

 

 

 

Réponses : 1- Patrick Battiston / 2- Vladan Lukic / 3- Joël Muller / 4- Nico Braun / 5- Frédéric Hantz / 6- Bernard Zénier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + = quinze