17e match sans victoire : record en vue…

Date : 14 mars 2015 - Auteur : Moselle Sport - Photo : Moselle Sport

Face à l’ASSE, le FC Metz a signé son 17e match sans victoire. Après 35 premières minutes convaincantes, les espoirs se sont envolés en 4 minutes à la fin de la première temps. Malgré une éclaircie à l’entame de la seconde période, le ciel s’est à nouveau obscurci. D’aucuns vous diront qu’il reste 9 journées et 27 points à prendre. D’autres vous soutiendront que l’on a les 2 pieds en L2. Ne reste plus qu’à choisir son camp.

« On fait 35 bonnes premières minutes. Ce match, c’est un peu le résumé de notre saison. On a eu le mérite de s’accrocher : on y va avec le cœur, c’est compliqué quand c’est comme ça. Il faut s’accrocher et se se remettre au boulot pour proposer un beau visage à Caen. Il faut faire front car ce sont des périodes qui ne sont pas simples : on est dans un cycle compliqué. On a des insuffisances certes mais on n’a pas ce petit grain de chance qui nous permettrait de faire mieux. »

 

À l’issue de ce 17e match sans victoire qui s’est soldé par un score de 3 à 2 en faveur des Verts, Sylvain Marchal passé par l’ASSE ne peut que dresser ce constat amère, malheureusement criant de vérité. Une fois de plus, le marquage a été très large, la coordination au niveau défensif a été inexistante mais tout n’a pas été si noir. Lejeune (notre photo) qui n’avait plus marqué depuis 2009 – avec l’AJA face aux Verts pour la petite histoire – a su insuffler le vent de révolte messin à la 56e. Sur un ballon mal contrôlé par Tabanou, Lejeune ne s’est pas posé de questions et a catapulté le cuir dans la lucarne du portier international français.

 

Cependant, la malchance, elle, n’a pas changé de camp : à la 70e, un penalty devait être sifflé (Lemoine venu en contre touche le ballon de la main à l’intérieur de la surface) mais ce ne sera qu’un coup franc, bien tiré par Sarr, obligeant Ruffier à se détendre plus que de raison. 10 minutes plus tard, c’est Mollo qui douchera définitivement les espoirs grenats. Alors, même si le FC Metz a obtenu un penalty en toute fin de match concrétisé par N’Gbakoto, cela ne change en rien ce soir à sa situation dramatique en L1. 22 points, 17 matchs sans victoire et plus que 9 petites chances de se maintenir au plus haut niveau. D’aucuns vous diront qu’il reste encore 27 points à prendre. Certes. Certes…



Articles similaires

FC Metz, le changement c’est maintenant

A peine la saison terminée, le FC Metz opère des changements organisationnels d'envergure. Sujet...

En savoir plus

Dans la TV de Vincent Pajot (FC Metz)

Entre Breaking Bad et Plus belle la vie, Vincent Pajot, milieu de terrain du FC Metz, nous parle de...

En savoir plus

Laurent Vernet, l’homme de l’ombre du FC Metz

Il est invisible mais tout le monde l’a déjà vu. Il est partout à la fois mais sans avoir le...

En savoir plus